Valoris a placé sa confiance en Jean-François Sornin à la suite du départ à la retraite de l'ancien directeur général Claude Brochu.

Nouveau directeur général chez Valoris

Valoris a placé sa confiance en Jean-François Sornin à la suite du départ à la retraite de l'ancien directeur général Claude Brochu.
Après une dernière année difficile sur le plan économique, qui a vu Valoris perdre près d'un demi-million de dollars, il était très important pour l'ensemble des conseillers de trouver une personne d'expérience qui pourra mener à bon port l'entreprise. Étant au tout début de ce projet très novateur, plusieurs choses sont encore à développer avant d'en arriver à la finalité.
« M. Sornin veillera à mettre en application la vision du conseil d'administration et à gérer l'ensemble des opérations chez Valoris. Comme pour n'importe quelle autre entreprise, il aura également à faire du développement et à s'assurer que l'ensemble du projet fonctionne bien », explique Hélène Dauphinais, présidente du conseil d'administration de Valoris et conseillère municipale à la Ville de Sherbrooke.
Il faut préciser que la responsabilité de ramener l'entreprise à l'équilibre budgétaire n'incombera pas immédiatement ni uniquement à M. Sornin. Valoris étant très innovante par sa façon de faire, Mme Dauphinais est consciente que le nouveau directeur général ne pourra tout changer à lui seul.
« Pour cette année, nous prévoyons encore un déficit, mais le réduire sera l'un de ses objectifs. Des efforts seront fournis en ce sens et nous ne nous attendons pas à ce qu'une nouvelle personne puisse changer la situation. Cependant, chaque fois qu'il aura une chance de le réduire, il la mettra évidemment en application », estime-t-elle.
Et c'est pourquoi M. Sornin, un homme très expérimenté qui a oeuvré longtemps dans le domaine manufacturier, semble tout désigné pour relever ce mandat.
« Il possède beaucoup de connaissances qu'il pourra transférer pour aider au développement de Valoris. De plus, c'est quelqu'un qui a toujours cherché à innover dans sa façon de travailler, chose qui nous correspond. Finalement, le développement de marché et le travail d'équipe sont parmi ses aptitudes », explique Mme Dauphinais.
Tout juste entré en fonction, M. Sornin a préféré ne pas commenter sa nomination et les défis qui s'y attachent avant d'avoir une connaissance complète de tous les dossiers.
Valoris a également créé un nouveau poste de directeur d'usine. En place depuis le début de la nouvelle année, c'est M. Jean-François Thibault qui occupera ce rôle.