Martin Bessette et Yanick Desnoyers, nouveaux propriétaires du commerce Vélomania, déménageront leur boutique sur le boulevard Bourque sur le terrain voisin du Café Starbucks.

Nouveau départ pour Vélomania

Le commerce de vélos et d’articles pour les cyclistes Vélomania se donne une deuxième vie. Malgré de nouveaux propriétaires et un nouvel emplacement, le magasin offrira sensiblement les mêmes produits.

La construction d’un nouvel édifice de 10 000 pieds carrés, un peu moins que dans l’immeuble actuel de la rue Léger, a déjà commencé sur le terrain voisin du Café Starbucks, sur le boulevard Bourque, dans le secteur Rock Forest. Après des investissements de 1,5 M$, le Vélomania nouveau devrait ouvrir en octobre ou en novembre.

« Nous avons acheté en février d’Yves et Manon, les anciens propriétaires », explique Martin Bessette, qui s’est associé Yanick Desnoyers pour relancer Vélomania.

« Depuis cinq ans, ils avaient perdu la flamme du commerce au détail. Ils voulaient se consacrer davantage à la pratique du vélo. Je les ai approchés pour savoir s’ils avaient un intérêt pour vendre », ajoute M. Bessette.

Amoureux de vélo, l’homme originaire de Granby travaille dans l’entreprise familiale, Cycle St-Onge, depuis qu’il a 16 ans. Pas question, toutefois, de changer le nom du commerce de vélo sherbrookois. Pas question non plus de remplacer le moindre employé.

« Nous voulons seulement redonner le lustre au magasin avec un service à la hauteur des attentes. Notre commerce familial existe depuis 1953. J’ai décidé de faire le saut et d’acheter une autre boutique. »

La construction d’un nouvel édifice de 10 000 pieds carrés, un peu moins que dans l’immeuble actuel de la rue Léger, a déjà commencé sur le terrain voisin du Café Starbucks, sur le boulevard Bourque, dans le secteur Rock Forest.

Mais au moment d’emménager, la question du bail restait en suspens. « Pour nous, il était important de rester au même endroit pendant plusieurs années. Les propriétaires de la bâtisse ont d’autres plans et il fallait partir pour décembre. Nous avons demandé de rester sur la rue Léger pendant l’été. Nous sommes maintenant propriétaires de notre nouveau terrain. »

Stabiliser pour progresser

L’objectif des partenaires d’affaires sera de « stabiliser » l’entreprise et de la faire progresser. « Le nouveau bâtiment aura deux étages et sera un peu plus petit, mais nous aurons le même inventaire. Nous organiserons l’espace autrement. »

Malgré les 20 places de stationnement et quelques bornes de recharge, il sera encore possible d’agrandir et d’ajouter 5000 pieds carrés si le succès est au rendez-vous.

Martin Bessette ne croit pas que l’accès à son nouveau commerce sera plus difficile que sur la rue Léger, malgré le sens unique du boulevard devant l’immeuble. « Avec la circulation sur Léger, ce n’est pas nécessairement facile non plus. »

Selon l’homme d’affaires, la culture du vélo est de plus en plus implantée à Sherbrooke. « Maintenant, on ne magasine plus son vélo sur l’heure du dîner, entre deux rendez-vous. Les gens prennent une demi-journée de congé pour être certains de faire le bon choix. »

Selon lui, les cyclistes délaisseraient les grandes surfaces pour se diriger vers les commerces spécialisés.

Vélomania est implanté dans le paysage sherbrookois depuis une trentaine d’années.