Neptune prévoit amorcer la production d’huile de cannabis d’ici le troisième trimestre de 2018.

Neptune prévoit produire du cannabis avant l’automne 2018

Neptune Technologies & Bioressources (NASDAQ:NEPT) (TSX:NEPT) prévoit commencer la production de cannabis d’ici le troisième trimestre de 2018.

C’est ce que la haute direction de l’entreprise a dévoilé à ses investisseurs lors d’une conférence, à New York mardi matin, qui visait à présenter Le plan d’affaires vers le cannabis de Neptune.

Lire aussi: Neptune injecte 5 M$ à l'usine de Sherbrooke

« Nous franchissons aujourd’hui une étape importante en présentant en détail à nos investisseurs notre stratégie Le plan d’affaires vers le cannabis. Notre travail sur ce nouveau marché en croissance, potentiellement immense — un marché estimé à 7,8 milliards de dollars canadiens en 2021, uniquement au Canada —, a commencé il y a plus de 18 mois. Depuis, nous avons minutieusement analysé les possibilités de ce marché et les occasions qu’il recèle pour Neptune », explique Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune, qui confirme que l’entreprise a présenté une demande écrite à Santé Canada pour la production d’huile de cannabis conformément au Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (RACFM).

Santé Canada a par ailleurs confirmé que l’évaluation de la demande en est actuellement à l’étape « Examen approfondi et début du processus d’autorisation de sécurité », soit la deuxième des six étapes prévues avant l’octroi d’un permis.

« Récemment, nous avons annoncé des dépenses en immobilisations de 5 millions de dollars pour que notre usine de Sherbrooke, qui possède la certification BPF (GMP), puisse procéder en toute conformité à l’extraction de l’huile de cannabis. Étant donné la période de préparation nécessaire et le cadre réglementaire applicable, nous prévoyons amorcer la production d’huile de cannabis d’ici le troisième trimestre de 2018 », ajoute M. Hamilton.

Changement de zonage requis

Le zonage actuel de Neptune à Sherbrooke ne permet pas la production d’huile de cannabis. « La demande officielle de changement de zonage est en cours de rédaction, considérant que les usages spécifiques de l’entreprise ne se sont clarifiés que dernièrement. Par ailleurs, des discussions ont déjà eu lieu avec la Ville de façon proactive », explique Christine Poulin, chargée des communications chez Sherbrooke Innopole, précisant qu’un changement de zonage requiert un délai d’environ 6 mois.



Notre vision est de devenir le centre d’excellence mondial en ce qui concerne les extraits de cannabinoïdes sous diverses formes.
Jim Hamilton

Rappelons que l’été dernier, Neptune abandonnait la production d’huile de krill, mettant à pied une cinquantaine d’employés à son usine du parc industriel.

Face à un marché du krill en décroissance, l’entreprise avait décidé de vendre sa division de production d’huile à l’entreprise norvégienne Aker BioMarine pour une somme de 34 M$ US.

« En août 2017, la vente de nos activités d’huile de krill en vrac et de notre propriété intellectuelle s’y rattachant a grandement amélioré notre bilan. Cette décision stratégique de transformation a sans aucun doute accéléré notre transition du marché de l’huile de krill, petit et mature, vers un marché beaucoup plus grand et prometteur », souligne M. Hamilton.

« Nous sommes convaincus que notre établissement certifié BPF (GMP) et nos compétences en matière de science, de réglementation, de formulation, de commercialisation et d’extraction d’huile représentent des avantages concurrentiels clés, et l’assise de notre réussite à venir. Notre vision, ambitieuse avouons-le, est de devenir le centre d’excellence mondial en ce qui concerne les extraits de cannabinoïdes sous diverses formes », annonce le président et chef de la direction chez Neptune.

Des nouvelles qui arrivent à point

La présentation de la stratégie derrière Le plan d’affaires vers le cannabis a eu un impact positif sur la valeur du titre de Neptune, qui a monté sur NASDAQ jusqu’à 1,81 $ US à 10 h 45 (un record depuis février 2015) pour redescendre à 1,57 $ US, en hausse de 1,29 pour cent en une journée.

Par ailleurs, les entreprises qui veulent être listées sur NASDAQ doivent respecter un certain nombre de critères et un de ceux-là est de maintenir la valeur unitaire de leurs actions au-dessus de 1 $ US. Si ce critère n’est pas respecté pendant 30 jours consécutifs, NASDAQ entame les procédures pour retirer le titre. Or la valeur de l’action de Neptune (NEPT) a été sous la barre du dollar entre le 7 juin 2017 et le 8 novembre dernier, soit pendant 107 jours ouvrables.

Lorsqu’une entreprise est en violation du règlement de NASDAQ pendant plus de 30 jours, un « avertissement de déficience » est émis.

Une fois l’avertissement émis, l’entreprise prise en défaut a 90 jours pour se conformer aux critères de NASDAQ, 180 jours si la violation est liée à la valeur de l’action (sous le dollar US). Pour être réhabilitée, l’entreprise doit maintenir la valeur de son action au-dessus de 1 $ US pendant dix jours consécutifs au cours des 180 jours.

Notons que la rencontre de mise à jour du 28 novembre a été annoncée dans les médias fin octobre.