Le stationnement étagé de la rue du Dépôt doit être démoli au cours des prochains mois pour laisser la place à un nouveau stationnement, à deux édifices et à une place publique.

Ne démolissez pas le stationnement avant Noël

Ne démolissez pas le stationnement étagé de la rue du Dépôt avant Noël. C’est le cri du cœur qu’a lancé Annie Faucher, la copropriétaire du Liverpool, un commerce de la rue Wellington Sud, en craignant qu’on nuise aux affaires pendant la période la plus lucrative de l’année.

« Débuter (sic) la démolition des bâtiments [de la rue Wellington Sud] avant les Fêtes, pas de problème. Démolir le stationnement à étages avant cette période est une autre paire de manches. Cette décision demande réflexion et discussion », écrit-elle sur Facebook.

À LIRE AUSSI: Glori.us déménage rue King Ouest

Si le mandat de construire deux nouveaux bâtiments du Quartier Well Sud est octroyé officiellement au Groupe Custeau et à EXP au cours des prochaines semaines, il est possible que la démolition de l’Hôtel Wellington et du stationnement étagé de la rue du Dépôt soit planifiée avant Noël. « Noël, c’est la période où tu engranges pour le reste de l’année. S’il y a des périodes plus difficiles avec les travaux qui s’en viennent, ça nous permettra de souffler », avance Mme Faucher. 

Rappelons qu’on prévoit au moins deux ans de travaux dans le secteur de la rue Wellington Sud et que les gens d’affaires anticipent déjà une traversée du désert avant de profiter de la revitalisation annoncée.  

La commerçante ne part pas pour autant en guerre contre la Ville, qu’elle considère à l’écoute. « C’est seulement que nous n’avons pas d’échéancier et je suis inquiète. Les terrasses seront démantelées vers la mi-octobre et nous pouvons penser que les travaux commenceront ensuite. J’aimerais qu’on pousse la réflexion et qu’on m’explique, si jamais on doit démolir avant Noël, pourquoi on a établi cet échéancier. »

Annie Faucher ajoute que le téléphone sonne déjà pour les réservations du temps des Fêtes. « À l’approche de Noël, ma clientèle devient plus corporative. Ce sont les partys de bureau. Il y a un enjeu de proximité du stationnement qui importe. Pendant cette période, mon commerce remplit à lui seul le stationnement étagé. C’est un moment où l’achalandage est particulier. C’est sûr qu’on me pose déjà des questions par rapport au stationnement. Est-ce qu’on pourrait avoir le meilleur des deux mondes et démolir après Noël? Si ce n’est pas possible et qu’on me l’explique, je me rallierai... »

Mme Faucher propose aussi une compensation, si jamais on devait réduire le stationnement disponible. « Est-ce qu’il pourrait y avoir une période de gratuité si le stationnement de la rue du Dépôt est démoli cet automne? Mon but est de sensibiliser nos élus, de susciter la réflexion pour qu’on sache à quoi s’en tenir avant le mois de décembre. »

Annie Faucher

Stationnement temporaire

Le maire Steve Lussier confirme que la démolition était à l’origine planifiée cet automne. « Je vais poser la question la semaine prochaine aux Grands Travaux. On pourra peut-être procéder par étapes. Je rencontrerai les services pour que nous travaillions avec les commerçants. »

Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines, indique qu’il faudra parler avec le promoteur avant d’établir l’échéancier pour la démolition. « Nous avons quand même prévu des espaces de stationnement pendant les travaux. Nous sommes en discussion avec le ministère des Transports pour ajouter du stationnement sur rue des Grandes-Fourches Sud. Les études de circulation confirment que c’est possible. Une voie de chaque côté serait utilisée pour le stationnement. Nous sommes aussi en discussion avec la SAAQ et le Maxi pour utiliser une portion du terrain qui est là pour agrandir les stationnements. »

Selon Steve Lussier, on pourrait compter entre 250 et 500 cases de stationnement temporaires pour compenser l’absence du stationnement du Dépôt. 

La construction d’une nouvelle rue entre Dépôt et Grandes-Fourches, près de la microbrasserie le Siboire, devra être réalisée avant la démolition du stationnement. 

« Il serait néanmoins étonnant que la démolition se fasse d’un seul coup et ils veulent commencer avec l’Hôtel Wellington. Il pourrait probablement y avoir des accès au stationnement par la rue du Dépôt. Mais nous n’avons pas encore vu les plans des promoteurs. Nous en discuterons jeudi », ajoute Caroline Gravel.