MYM choisit la Société d’histoire pour son musée à Weedon

La compagnie MYM Nutraceuticals a mandaté la Société d’histoire de Sherbrooke pour la création du concept de son musée de cannabis médical qui sera logé dans le CannaCentre à Weedon.

En vertu du contrat accordé à la Société d’histoire de Sherbrooke, cet organisme devra présenter d’ici la fin du mois de septembre un concept pour le musée ainsi qu’un échéancier de réalisation et des coûts.

Lire aussi:  Cannabis médical : coup d’envoi du projet de 200 M$ à Weedon

Production de cannabis : le Cégep s’associe à MYM

La Société d’histoire de Sherbrooke doit aussi formuler des recommandations sur le mode de gestion à privilégier pour ce musée qui sera situé à Weedon. Le nouveau concept sera présenté à la population de Weedon l’automne prochain, indique la compagnie dans un communiqué de presse. Dans sa démarche, la Société d’histoire est accompagnée par un comité-conseil formé de gens de Weedon, de la MRC et des secteurs touristiques et culturels.
Pour le chef de direction de MYM Nutraceuticals, Rob Gietl, ce contrat s’inscrit dans la volonté de son entreprise de développer un écosystème culturel et touristique autour du projet de construction des serres de cannabis médical tout en faisant appel aux ressources créatives et professionnelles du milieu estrien.
Rappelons que MYM Nutraceuticals a commencé la construction de 15 serres de 100 000 pieds carrés de cannabis à des fins médicales à Weedon. Ce projet d’investissement de 200 millions de dollars créera 400 emplois. Le projet prévoit aussi la construction d’un bâtiment multifonctionnel où il y aura notamment un musée, un hôtel et un restaurant.
« Il est possible que l’expertise développée ici à Weedon nous soit utile pour nos autres projets ailleurs dans le monde notamment en Australie», souligne M. Gietl.
Le président de la Société d’histoire de Sherbrooke, Jean Therriault, voit dans ce projet un moteur pour la région de l’Estrie et pour l’ensemble de l’économie canadienne.
«Ce n’est pas commun de participer à un projet qui va revitaliser un coin de notre région. Développer des outils d’éducation, de culture et de tourisme dans la MRC du Haut-Saint-François est un intéressant défi pour nous et pour toute l’Estrie», dit-il.
Pour le directeur général de la Société d’histoire, Michel Harnois, «le défi de définir le concept d’un musée nouveau genre au Québec et au Canada et ayant un si grand potentiel éducatif et social obligera notre équipe à sortir des sentiers battus et à se surpasser pour en faire un œuvre créative originale qui sera enviée ailleurs.»
Il s’agit d’un autre partenariat régional annoncé en quelques semaines pour le géant MYM. À la fin juin, on apprenait que le Cégep de Sherbrooke s’associait avec l’entreprise canadienne MYM Nutraceuticals pour offrir de la formation en production de cannabis. Une entente de partenariat vient d’être signée et prévoit le développement d’activités de formation à l’intention du personnel de l’entreprise qui travaillera à la production de cannabis à des fins médicales.
En vertu de cette entente, MYM Nutraceuticals entend retenir les services exclusifs du Centre de formation continue du Cégep de Sherbrooke pour développer et offrir de la formation sur mesure et des programmes d’études menant à une attestation d’études collégiales (AEC) dans le domaine de la production, de la gestion agricole et des techniques de laboratoire rattachées à la production du cannabis à des fins médicales.