Molson transfère des emplois à Montréal

Une demi-douzaine d'employés de la compagnie Molson Coors à Sherbrooke ont perdu leur travail, récemment, à la suite d'une restructuration du brasseur.
Il s'agit d'employés affectés à la télévente, des gens qui n'ont pas accepté l'offre de transfert vers Montréal, explique François Lefebvre, porte-parole de la compagnie.
« Au départ, il ne devait pas y avoir de mises à pied. Nous avions pris la décision de consolider tout le département de la télévente à Montréal », dit-il à La Tribune.
« Nous avons fait une offre de transfert aux dix employés permanents. Quatre d'entre eux et le chef d'équipe ont accepté de venir travailler à Montréal. Six personnes ont dit non. »
Ceux-ci recevront un traitement suivant la convention collective en vigueur, assure M. Lefebvre. « Ils sont traités avec respect », dit-il.
Les gens de la télévente étaient basés dans les locaux du centre de distribution de la rue Bertrand-Fabi, dans le secteur Rock Forest.
Cette activité continue normalement. « La distribution de nos produits et les ventes demeurent comme avant », souligne-t-il.
« On entend beaucoup parler les micro-brasseurs ces temps-ci, mais notre compagnie offre de bons emplois à Sherbrooke avec de bons salaires. »