Meubles South Shore a investi plus de 3 M$ dans son usine située à Coaticook. On aperçoit ici le vice-président des opérations de l’entreprise, Martin Forest, en compagnie de la directrice de l’usine de Coaticook, Érika Charron.

Meubles South Shore automatise encore davantage ses opérations

Faisant partie du paysage depuis des décennies, la compagnie Meubles South Shore continue d’investir dans son usine de Coaticook. Elle a injecté plus de trois millions $ dans cette usine au cours des deux dernières années, cela afin d’automatiser encore davantage ses opérations et d’améliorer la sécurité de ses travailleurs.

Meubles South Shore recevait mercredi une série d’intervenants du milieu coaticookois ainsi que les médias dans ses installations. Les participants, dont le maire Simon Madore, ont eu droit à une visite de l’usine et des détails concernant les investissements réalisés.

Trois robots et deux imposantes machines à contrôle numérique ont été implantés à l’intérieur de l’usine. Leur arrivée ne s’est pas traduite par des pertes d’emplois, selon les dirigeants de l’entreprise.

« Pour nous, la santé et la sécurité de nos employés sont importantes. Les robots peuvent faire des choses difficiles ou répétitives pour des employés. C’est donc une amélioration de les avoir », indique Érika Charron, directrice de l’usine.

Le nombre d’accidents recensés par l’entreprise a d’ailleurs diminué de façon significative au cours des trois dernières années, passant de 22 en 2017, à 8 l’année d’ensuite puis à 4 seulement en 2019. 

Agissant à titre de vice-président des opérations de Meubles South Shore, Martin Forest note pour sa part que la robotisation permet également de pallier les effets de pénurie de main-d’œuvre qui s’observe présentement au Québec.

Comparativement aux fabricants de meubles de l’Europe, Meubles South Shore tirerait de la patte en ce qui concerne la robotisation de ses procédés. Mais M. Forest assure que l’entreprise est « dans le peloton de tête dans ce domaine », si on ne s’intéresse qu’aux compagnies effectuant de la fabrication de meubles en Amérique du Nord.

Précisons que la MRC de Coaticook a accordé une somme de 40 000 $ à l’entreprise pour l’aider à progresser en matière d’automatisation. L’argent offert provenait du Fonds Innove.

Une croissance à venir

Misant sur l’innovation depuis de nombreuses années, Meubles South Shore souhaite être en mesure de connaître une croissance importante durant les prochaines années.

« On voudrait faire augmenter nos parts de marchés de 25 à 30 pour cent en Amérique du Nord », révèle Martin Forest, tout en soulignant que Meubles South Shore fabrique habituellement des meubles plus complexes que ses concurrentes.

Si tout fonctionne comme prévu, l’usine de la compagnie à Coaticook pourrait embaucher une vingtaine de nouveaux employés avant la fin de 2022. Près de 100 personnes œuvrent présentement sur place. Elles produisent environ 1000 meubles par jour.