Matelas Houde se trouve sur la 10e avenue depuis le milieu des années 70.

Matelas Houde déménage sur la 12e Avenue

L’entreprise sherbrookoise Matelas Houde annonce le déménagement de ses installations de la 10e Avenue, où elle était sise depuis plus de 40 ans.

Une page d’histoire se tourne donc chez Matelas Houde, manufacturier actif depuis près de 84 ans, en déménageant son magasin d’usine et son siège social sur la 12e Avenue Nord, juste à côté de l’autoroute 610, du CHUS et face au Quartier de la santé.

Matelas Houde se trouve sur la 10e Avenue depuis le milieu des années 70. L’usine de fabrication de matelas, qui se trouve au même endroit, sera également déménagée d’ici un mois et demi. Matelas Houde réunira donc au même endroit sa nouvelle Boutique Confort, son nouveau siège social et sa nouvelle usine.

Dominic Houde, président et directeur général, explique cette décision par « l’essor considérable » connu par son entreprise depuis une dizaine d’années. 

« Nous avons d’abord ajouté une succursale à Magog il y a cinq ans et avons par la suite ouvert notre nouvelle Boutique Confort à la Cité du Parc. C’est maintenant le tour de notre magasin d’usine de subir une cure de rajeunissement », explique-t-il.

« Du côté de l’usine et du siège social, il fallait également agir, car notre bâtiment actuel ne suffisait plus à la tâche. Nous manquions d’espace d’entreposage, étions au maximum de notre capacité pour la production et manquions de bureaux pour notre personnel administratif. Un agrandissement ou un déménagement devenait vraiment nécessaire pour assurer notre croissance. C’est la deuxième option qui a été choisie puisque nous ne pouvions acquérir les terrains voisins », note-t-il.

Plusieurs bâtiments ont été évalués par le dirigeant, en considérant en premier lieu le secteur de l’est de Sherbrooke. « C’est ici que mon arrière-grand-père a commencé les activités de Matelas Houde et que mon père l’a fait croître. On est attachés de cœur à notre quartier et les clients du coin nous sont très fidèles », ajoute-t-il, sans donner le montant de l’opération.

Dominic Houde

Un secret bien gardé

« Nous ne voulions pas partir trop loin. Nous avons donc fait l’acquisition, il y a près d’un an, du bâtiment où se trouvait Maison et compagnie et entamé depuis quelques mois d’importants travaux de rénovation. Tout l’intérieur a été refait au grand complet et nous avons ajouté 20 000 pieds carrés à l’arrière afin d’avoir une très grande usine plus fonctionnelle que jamais. Le plus difficile a été de garder le secret jusqu’à aujourd’hui », plaisante le dirigeant dans un communiqué de presse.

Après une vente de liquidation pour éviter déménager le moins de choses possible, on prévoit accueillir la clientèle dans les nouveaux locaux de la 12e Avenue dès le 25 mars. « C’est certain qu’on aura une petite émotion quand on fermera la lumière de la 10e Avenue pour la dernière fois, j’ai pratiquement grandi ici », ajoute M. Houde.

L’usine de fabrication quant à elle sera déménagée dans un deuxième temps, en mai, le temps d’accueillir une foule de nouveaux équipements. 

« Nous avons fait l’acquisition de plusieurs nouvelles machines afin de soutenir la croissance de la production. Notre usine sera donc à la fine pointe de la technologie et beaucoup plus agréable pour nos employés. Certains travaillent avec nous depuis plus de 40 ans et ils vivent comme nous tous ces changements avec beaucoup d’excitation » mentionne-t-il, non sans fierté.

Avec près de 84 ans d’histoire, une troisième génération de Houde à la tête de l’entreprise, trois boutiques et une nouvelle usine, l’entreprise estrienne est une belle fierté, se réjouit-on. « C’est certain qu’on sent que les gens sont attachés à nous, à notre compagnie. On s’efforce depuis toujours d’offrir un produit de qualité supérieure, au meilleur prix possible. »

« Le fait d’être fabricant et de vendre directement nos produits sans intermédiaire nous donne cette chance », ajoute Dominic Houde.