La mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, et Nathalie Pelletier, conseillère municipale, lors du dévoilement du plan directeur.

Magog ouvre la porte à l'hébertisme urbain

Est-ce qu'un projet d'hébertisme urbain se concrétisera un jour à Magog? La Ville de Magog demeure ouverte à une telle possibilité, mais elle ignore toujours à quel endroit ce type d'activité pourrait être ajouté sur son territoire.

Mairesse de Magog, Vicki-May Hamm est consciente que de nombreux Magogois aimeraient qu'un projet d'hébertisme urbain voit le jour dans leur municipalité. Elle est toutefois forcée d'admettre que le tout nouveau plan directeur des parcs et espaces verts de la Ville de Magog n'identifie pas un lieu en particulier pour l'implantation de ce type de produit récréotouristique.

Selon les informations dévoilées par Mme Hamm, il faudra attendre de futures consultations avant de se pencher sur la question précise de l'hébertisme urbain, laquelle a fait couler beaucoup d'encre à Magog ces derniers mois.

«Quand on sera à l'étape des plans d'aménagement des principaux parcs, on verra à quel endroit on serait en mesure de mettre ce genre d'infrastructure», indique la mairesse.

Dans la foulée, Vicki-May Hamm laisse entendre que la Ville devra se montrer attentive lorsque le dossier de l'hébertisme urbain refera surface. «Il faudra de belles installations correspondant à l'image qu'on veut donner de la Ville. De plus, on a compris qu'il ne faudrait pas que ça dérange les gens du voisinage», dit-elle.

Rappelons que le promoteur Marco Patry souhaitait installer, avec la bénédiction de la municipalité, un large module d'hébertisme urbain à la plage des Cantons dès l'été 2017. Baptisé Divertigo, son projet a cependant provoqué une importante levée de boucliers et a finalement été abandonné par le conseil municipal.

Dans son plan directeur des parcs et espaces verts, la Ville indique qu'elle a l'intention de donner «accès à des équipements de proximité aux citoyens de tous les districts, en particulier à ceux qui sont éloignés du noyau urbain».

Avant d'adopter son plan directeur des parcs et espaces verts, la Ville a consulté la population. Plus de 600 Magogois auraient pris part au processus de consultation. Le dévoilement du plan a eu lieu mercredi.