On a lancé vendredi après-midi le service de livraison Vélo2Go qui sera à l’oeuvre cet été sur les plages et dans les parcs de Magog.
On a lancé vendredi après-midi le service de livraison Vélo2Go qui sera à l’oeuvre cet été sur les plages et dans les parcs de Magog.

Magog : un service de livraison rapide voit le jour

Un projet émerge du succès connu par la jeune plateforme de commerce en ligne lachatlocal.com, mise en place au début de la pandémie dans la MRC de Memphrémagog.

On a lancé vendredi après-midi le service de livraison Vélo2Go qui sera à l’oeuvre cet été sur les plages et dans les parcs de Magog.

Le concept permet à des clients de passer une commande de mets pour apporter à son resto préféré à Magog et de préciser qu’il souhaite utiliser le service cycliste pour la livraison. 

«Le service de livraison est vraiment fait pour que les gens profitent de la plage et de la Pointe Merry», dit Gary Denault, président et chef de la direction du Groupe OLIX, l’entreprise derrière Vélo2Go. 

«Comme parents, ça nous est tous arrivé d’être au parc ou à la plage et devoir partir parce que les enfants ont faim. Mais les enfants ne veulent pas quitter la plage... ça dégénère assez rapidement. Maintenant, tout le monde peut rester sur place et recevoir sa livraison directement sur la plage. »

La commande se fait via l’application lachatlocal.com ou au téléphone. «Nous avons trois points de rencontre entre le livreur et le client, soit à la Pointe Merry près du module de jeux pour enfants, à l’entrée de la plage de la Baie de Magog près de l’horloge et au rond point de la Plage des Cantons», explique  Patrick Mahony, directeur des opérations du site transactionnel lachatlocal.com.

«Nous commençons avec trois bornes pour le moment. Si la demande grandit, nous pourrions en ajouter. Nous avons hâte de voir la réponse de la clientèle.»

On a recruté trois cyclistes. Ils sont équipés pour transporter une bonne quantité de nourriture, ajoute M. Mahony.

Il en coutera 5 $ pour la course. Les livraisons s’effectueront de 11h à 19h.

«Il faudra choisir un resto offrant des plats pour apporter. On n’a qu’à préciser qu’un livreur de Vélo2Go viendra prendre la commande», dit-il.

«Pour le moment, des échos que nous avons reçus, ça semble créer un gros buzz!»

Patrick Mahony ne cache pas que la plateforme pourrait être étendue à d’autres types de livraisons selon la demande. Pour le moment, les livraisons ne s’effectueront pas en voiture.  

Le projet a obtenu l’appui de différents  organismes comme le Centre d’aide aux entreprises Memphrémagog, la Ville de Magog, la MRC Memphrémagog, Magog Technopole, la Chambre de commerce Memphrémagog et Last Link Dynamics.

Des centaines de commerces

Pour sa part, la plateforme lachatlocal.com continue de croître. Des centaines de commerces se sont inscrits en quelques mois. La carte On couvre maintenant toute l’Estrie, mais aussi les secteurs de la Montérégie, du Centre-du-Québec et même de la région de Montréal.

Rappelons que www.lachatlocal.com avait été lancé dans la MRC de Memphrémagog et s’est étendu par la suite aux secteurs des Sources, du Haut-Saint-François et de Brome-Missisquoi. La MRC du Val-Saint-François et la Ville de Louiseville vont s’ajouter.

«D’autres MRC vont embarquer, promet le gestionnaire. On peut dire qu’on a frappé dans le 1000 avec cette plateforme. Ça roule à fond la caisse», lance-t-il.

«Si on veut rivaliser avec les géants comme Amazon, il faut jouer sur la même glace qu’eux. Ça prend une plateforme transactionnelle. C’est ce que nous offrons aux commerçants. Ceux qui performent le plus sont ceux qui prennent soin de leur contenu numérique et sont actifs sur leur site.»