L’industrie touristique veut croître encore plus

Représentant 25 000 emplois et des retombées annuelles de plus de 850 millions $, l’industrie touristique occupe déjà une place de choix au sein de l’économie des Cantons-de-l’Est. Cela n’empêche pas l’organisme Tourisme Cantons-de-l’Est de vouloir augmenter le poids de cette industrie et propose ainsi un accroissement de la collaboration entre intervenants pour arriver à ce résultat.

Les retombées engendrées par l’industrie touristique en 2016, dans les Cantons-de-l’Est, ont atteint 874 M $, pour une augmentation de 23 pour cent en comparaison avec le chiffre obtenu au terme de 2012. L’augmentation du nombre de touristes en provenance d’Ontario et des États-Unis explique en partie la hausse observée.
«Les Cantons-de-l’Est occupent le quatrième rang dans les régions les plus visitées au Québec avec 9,6 millions de visiteurs, indique Jean-Michel Ryan, président de Tourisme Cantons-de-l’Est. L’année 2017 a été exceptionnelle sur le plan du tourisme, tant en matière d’investissements, de croissance et d’attractivité de nos produits, de reconnaissance que de collaborations renouvelées avec les acteurs régionaux.»
Pour démontrer l’importance de l’industrie touristique, M. Ryan fait par surcroît valoir que 70 pour cent des sommes dépensées par les visiteurs venus de l’extérieur demeurent dans la région. Il s’agirait d’une performance nettement supérieure à ce qu’on observe habituellement dans le secteur manufacturier, par exemple.
Le plein air
Évidemment, le plein air constitue toujours un des créneaux incontournables de l’industrie touristique des Cantons-de-l’Est. Pas moins de 30 pour cent des touristes choisissent de s’amener dans la région pour faire de la randonnée, du vélo, du ski ou autres activités semblables.
Parmi les activités appelées à se développer dans les Cantons-de-l’Est, on retrouve le vélo. Une table d’intervenants nouvellement formée a d’ailleurs pour mandat de voir à ce que les cyclistes soient de plus en plus nombreux à pédaler sur les routes et les pistes cyclables sillonnant les Cantons.
La randonnée pédestre, les activités hivernales et le «tourisme gourmand» offrent également un potentiel de développement non négligeable et Tourisme Cantons-de-l’Est a bien l’intention d’en profiter.

Jean-Michel Ryan et Francine Patenaude, respectivement président et directrice générale de Tourisme Cantons-de-l’Est, entrevoient tous les deux l’année touristique 2018 avec optimisme.

«L’expérience client»
Améliorer «l’expérience client» constitue par ailleurs une des priorités de Tourisme Cantons-de-l’Est pour les prochains mois. «Nous voulons favoriser une culture d’accueil axée sur l’art de vivre chez tous les acteurs de l’industrie puis dans l’ensemble de la région», indique Francine Patenaude, directrice générale de l’organisme.
Pour arriver à ses fins, Tourisme Cantons-de-l’Est créera un poste de directeur de l’expérience client à court terme. La personne embauchée pourra coordonner les efforts en lien avec l’objectif de l’organisme.
Jean-Michel Ryan insiste finalement sur l’importance de collaborer pour favoriser le développement régional. «Un développement mal planifié ou réalisé de la mauvaise façon a des conséquences négatives sur la qualité de vie des citoyens, sur l’économie et le tourisme», estime-t-il.

Lire aussi: Tourisme dans les Cantons-de-l’Est: cap sur le plein air