Denis Fortier (deuxième à gauche) dirigeait la Boulangerie Georges depuis 39 ans avec son frère Luc.

L'homme d'affaires Denis Fortier s'éteint

L’homme d’affaires bien connu Denis Fortier s’est éteint à l’âge de 59 ans. Avec son frère Luc, il dirigeait la Boulangerie Georges depuis 39 ans.

M. Fortier est décédé le 8 octobre des suites d’un cancer du côlon diagnostiqué il y a quatre ans.

« Il a été très courageux dans sa maladie. Il ne s’en est jamais plaint. Il a continué à profiter de la vie jusqu’à la fin », commente son frère Jacques.

À titre de vice-président directeur des ventes de l’entreprise familiale, M. Fortier a tenu à orchestrer la dernière campagne publicitaire de la boulangerie lancée peu de temps avant son décès. « Il a travaillé jusqu’au bout. Il tenait à tout préparer pour cette dernière campagne. Pour lui, c’était the show must go on. La boulangerie, c’était comme sa famille élargie », poursuit celui qui occupe le poste de président du C.A. du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Jacques Fortier se rappellera de son frère comme d’un homme rassembleur, dynamique et enjoué qui tissait facilement des liens avec les personnes qu’il côtoyait. 

« C’était une personne exigeante, disciplinée. Ceux qui ont appris de lui à la boulangerie ont appris d’un excellent gestionnaire. »

Sous la gouverne de Denis et Luc Fortier, la Boulangerie Georges a pris de l’expansion à plusieurs reprises. 

Aujourd’hui, l’entreprise produit en moyenne 70 000 pains par semaine pour un total de plus de 3 millions de pains par année et emploie 45 personnes.

« Dans la famille, Denis était un excellent boute-en-train. Il était toujours disponible autant pour sa famille que pour sa famille élargie. Il va nous manquer notre frère », résume Jacques Fortier.