Mardi, on a procédé à la première pelletée de terre pour lancer le projet de condos Havre des Pins. On voit Serge Vaillancourt, président, Guillaume Brien, directeur, Évelyne Beaudin, conseillère, Guylaine Marcoux, de la SHQ, Jacques Côté, du FCAP, et le conseiller Paul Gingues, maire suppléant.

Les travaux sont lancés aux condos coopératifs Havre des Pins

Avec 25 pour cent de préventes, on a lancé officiellement la construction du projet de condos coopératifs Havre des Pins. Situé sur Le Plateau McCrea. La construction de la phase 1 commande des investissements de 10 M$.

Le Fonds Coop Accès Proprio (FCAP) et la Fédération des coopératives d’habitation de l’Estrie (FCHE) annoncent le début de la construction de ce nouveau quartier axé sur le développement durable et la conservation d’éléments naturels.

Le projet Havre des Pins est la toute première coopérative de propriétaires d’habitations au pays et écrit « un nouveau chapitre de l’histoire de l’habitation coopérative du Québec », ont soutenu mardi les promoteurs.

Le projet Havre des Pins, totalisera 120 unités développées entre cinq bâtiments de 24 condos comprenant de une à trois chambres à coucher, des aires communes et des espaces de stationnement intérieurs.

La première phase du projet accueillera les premiers occupants dès juillet 2019, mentionne Guillaume Brien, directeur général de la Fédération des coopératives d’habitation de l’Estrie.

La formule adoptée fait que le propriétaire devra vendre son droit de propriété à la coopérative en cas de départ. Les acheteurs éventuels doivent adhérer aux valeurs de la coopérative, a-t-on fait valoir.

« C’est une formule qui favorise l’entraide et la solidarité », dit-il.

Le prix des unités sera de 30 % à 40 % moindre que le prix d’une unité comparable sur le marché. Cette limitation des coûts est possible grâce à la participation financière du FCAP, à raison de 25 %, ainsi que par la structure du développement qui n’implique aucun intermédiaire.

Havre des Pins est situé sur le plateau McCrea, un quartier de 183 acres, en plein développement.

On n’est pas peu fiers de l’aménagement d’un sentier piétonnier privé sur l’ensemble du site, le lien vers le parc André-Viger ainsi que l’accès à la piste multifonctionnelle du boulevard Lionel-Groulx permettront un transport actif.

Les condos ont une structure de bois et béton. Chaque édifice possède une salle multifonction, un espace que les membres pourront utiliser à leur guise pour socialiser.