Les femmes en affaires poursuivent leur croisade

La Corporation de développement économique communautaire de Sherbrooke dresse un bilan positif d'un projet de deux ans financé par Condition féminine Canada qui visait à éveiller le centre-ville à la réalité des femmes entrepreneures qui y œuvrent et à favoriser leur prospérité.

Le projet « Les Entreprenantes, prospérer au centro » prend ainsi fin, mais laisse un héritage en plusieurs volets qui seront portés par des organismes déjà présents au centre-ville de Sherbrooke, constate avec satisfaction la directrice générale de la CDEC de Sherbrooke, Karole Forand.

On parle entre autres de développer une culture d'accès à la propriété, d'accompagnement et de mentorat professionnel, d'augmenter le sentiment de sécurité au centre-ville, ainsi que de la création d'un espace féminin de travail partagé.

Déjà le 13 octobre, une marche exploratoire est annoncée pour identifier les zones sensibles à la sécurité au centre-ville, précise Mme Forand. Tandis que Commerce Sherbrooke doit également tenir en octobre une présentation sur les opportunités immobilières liées à la revitalisation du centre-ville.

Il s'agit là d'un enjeu de taille, poursuit la dg de la CDEC, quand on sait que les femmes entrepreneures sont rarement propriétaires de l'immeuble qui abrite leur entreprise, contrairement aux hommes entrepreneurs, et qu'elles sont de ce fait plus susceptibles de subir les contrecoups de la hausse des loyers.

Une trentaine de femmes entrepreneures ou qui gravitent autour de la performance entrepreneuriale étaient attendues au centro mercredi soir pour faire la synthèse du projet des Entreprenantes.

« Elles sont tellement dynamiques, elles sont tellement passionnées, que ça ne saura rester sans résultats. La CDEC ne s'attribue pas le succès de ce projet mais on a mis en lumière ce que les femmes souhaitent. Elles ont vu qu'elles ne sont pas juste entendues mais qu'elles ont le pouvoir de changer les choses », conclut Mme Forand.