Les employés de Neptune en demande

Tout indique que les employés de Neptune Technologies ne resteront pas au chômage très longtemps. Plusieurs entreprises de la région ont en effet contacté Neptune Technologies afin de procéder à l'embauche de personnel parmi la cinquantaine d'employés qui seront mis à pied au cours des prochains jours.
Neptune Technologies & Bioressources a annoncé mardi qu'elle cessait la production d'huile de krill à son usine de Sherbrooke afin d'explorer d'autres types de production. Elle espère notamment produire de l'huile de cannabis à des fins médicales grâce au Consortium Vallée Verte, formé en mai dernier avec l'Université de Sherbrooke et le Groupe DJB.
Les mises à pied annoncées mardi s'échelonneront sur deux phases : un premier groupe d'employés ont été remerciés cette semaine, tandis que la deuxième phase aura lieu en septembre.
Or, dans les heures qui ont suivi l'annonce de mardi, la firme de biotechnologie dit avoir reçu des appels de « plusieurs entreprises de la région » confrontées à une pénurie de main-d'oeuvre et intéressées à recruter parmi ses employés.
« On a effectivement reçu des appels de plusieurs entreprises de la région et nous travaillons activement avec elles, confirme Pierre Boucher, porte-parole de Neptune Technologies & Bioressources. Nous avons de très bons employés. Si nous pouvons les aider à se trouver un emploi, tant mieux, nous en serons très fiers », a-t-il ajouté sans toutefois identifier les entreprises en question. Une firme de placements a aussi été retenue afin d'aider les employés à se trouver un nouvel emploi.
Outre les employés de production qui forment la majorité de son personnel, l'usine sherbrookoise de Neptune compte des techniciens de laboratoire, des inspecteurs en assurance de qualité ainsi que des employés rattachés à l'administration.
Neptune technologies & Bioressources produisait de l'huile de krill depuis 20 ans à Sherbrooke. Devant la baisse constante du marché depuis 2014, l'entreprise a décidé de vendre sa production à la norvégienne Aker BioMarine pour la somme de 34 M$ US.