Les entreprises Dauphinais ont su anticiper les besoins de leurs clients, les détaillants en alimentation, et ont passé à l’action pour y répondre en fabriquant des panneaux protecteurs pour les caissiers et les caissières.
Les entreprises Dauphinais ont su anticiper les besoins de leurs clients, les détaillants en alimentation, et ont passé à l’action pour y répondre en fabriquant des panneaux protecteurs pour les caissiers et les caissières.

Les caissiers du Québec mieux protégés grâce à Dauphinais

Mélanie Noël
Mélanie Noël
La Tribune
Les entreprises Dauphinais sont proactives dans la lutte contre la propagation de la CODIV-19. L’entreprise sherbrookoise qui fabrique depuis plus de 40 ans des comptoirs réfrigérés a rapidement adapté sa production pour fabriquer des panneaux de plexiglass destinés à protéger les caissiers et caissières travaillant dans les commerces d’alimentation.

En une semaine, Dauphinais aura permis l’installation de 6000 postes de travail sécuritaires dans quelque 600 magasins d’alimentation au Québec.

« Le lundi 16 mars, on annonçait qu’on réduisait notre personnel de 10 pour cent. On cherchait un moyen de se sortir de cette crise. Puis le 18 mars, à 10h, on recevait un courriel de Sobeys, un de nos clients, qui cherchait une solution pour protéger ses caissiers et caissières qui devaient travailler pendant la pandémie et qui étaient inquiets.

À midi, on leur envoyait un croquis, le lendemain, on installait un prototype dans une épicerie pour tester notre idée et le surlendemain, le 20 mars, on lançait la production », résume Philippe Bégin, copropriétaire et directeur du développement des affaires.

Plutôt que de réduire leur nombre d’employés, les entreprises Dauphinais ont dû l’augmenter.

« Normalement, on roule avec 70 employés et dans la dernière semaine, avec les sous-traitants, on a réussi à fournir du travail à 140 employés », explique M. Bégin, précisant que des employés de l’entreprise leprohon, avec qui les entreprises Dauphinais partagent ses locaux, ont notamment été appelés en renfort.

« Dans les derniers jours, on avait du monde qui travaillait 24h sur 24. On a peu dormi, on était sur l’adrénaline. On est dans une gestion de crise sociale et économique. On avait quasiment l’impression d’être à la guerre », ajoute-t-il.

Les entreprises Dauphinais ont su anticiper les besoins de leurs clients, les détaillants en alimentation, et ont passé à l’action pour y répondre en fabriquant des panneaux protecteurs pour les caissiers et les caissières.

Les entrepreneurs ont de gros défis à l’heure actuelle avec, rappelons-le, un gouvernement qui a ordonné cette semaine la fermeture de toutes les entreprises n’étant pas jugées essentielles. À cause de sa mission, Les entreprises Dauphinais ont été jugées essentielles.

« C’est certain que ça joue du coude pour la matière première et toutes les entreprises essaient de passer au travers cette période. On est chanceux, on fait travailler des partenaires à travers le Québec que ce soit à Québec, en Beauce, à Trois-Rivières. C’est une grande fierté, en tant qu’entrepreneur, d’aider les gens que ce soit les caissiers ou les caissières, nos clients des différentes chaînes de détaillants alimentaires ou nos employés », souligne M. Bégin qui est reconnaissant de l’effort soutenu de son personnel.

Le syndicat des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce, qui représente 55 000 travailleurs, dont 34 000 dans les épiceries, félicitait la semaine passée Sobeys-IGA et un magasin Intermarché sur le Plateau à Montréal, qui ont été les premiers à annoncer qu’ils allaient installer les panneaux de plexiglas de chez Dauphinais pour protéger leurs caissiers et caissières.

https://www.facebook.com/intermarcheboyer/videos/217734782777368/