La nouvelle station d’essence du futur magasin Costco de Sherbrooke a ouvert jeudi matin.

Les automobilistes affluent aux nouvelles pompes du Costco

Ce n’est que tard mercredi soir qu’on a donné le feu vert pour l’ouverture, à 7 h jeudi matin, de la station d’essence du futur magasin Costco de Sherbrooke.

« Nous avons eu le OK à la dernière minute tard hier [mercredi] soir, mais on a pu ouvrir tôt ce [jeudi] matin. Nous avons envoyé un courriel à nos membres de la région de Sherbrooke », commente Ron Damiani, vice-président au marketing pour Costco Wholesale.

À LIRE AUSSI: Les pompes à essence du Costco en fonction avant le magasin

« Il y a tellement de technologies et de normes de sécurité à respecter pour ouvrir une essencerie. »

Les pompes à essence du futur magasin Costco, sur le plateau Saint-Joseph à Sherbrooke, sont entrées en fonction jeudi matin. Si le début de la journée n’a pas attiré les automobilistes en grand nombre, l’affluence était certes plus grande à l’heure du midi, a pu constater La Tribune lors de visites sur place.

Une équipe d’employés attendaient les clients pour les aider à se servir des nouvelles pompes.

Le prix de vente était de 1,10 $ le litre d’ordinaire et de 1,23 $ pour le super.

Actuellement, le carburant ordinaire se vend autour de 1,18 $ le litre dans la région sherbrookoise. Certains détaillants affichaient 1,16 $ le litre de carburant ordinaire. Selon le CAA-Québec, le « prix réaliste » pour l’Estrie se situe à environ 1,12 $.

La très attendue nouvelle station-service compte 18 pompes, soit six de plus qu’au Costco de Drummondville.

« Les prix peuvent changer souvent dans la journée, ajoute M. Damiani. Nous nous ajustons au prix du marché. »

« Nous vendons moins cher, car nos frais d’exploitation sont réduits au maximum. Nos marges bénéficiaires sont de 14 % au maximum. L’an dernier, ils ont été à 11 %. Ça s’applique à la vente d’essence. Nos essenceries ne sont pas ouvertes 24 heures sur 24. Aussi, nous n’offrons que deux grades, l’ordinaire et le super. Ça réduit nos frais d’infrastructures et l’évaporation de l’essence. »

Chute de prix

Il s’agit de la 67e station d’essence Costco au Canada sur 100 magasins entrepôts. Ron Damiani fait remarquer qu’elles n’offrent pas de service comme celui du lave-glace. « On ne peut que faire le plein et on quitte, dit-il. C’est plus efficace et rapide. »

Les consommateurs rencontrés sur place se disaient heureux de l’ouverture de ce nouveau point de vente de carburant. « Je vais venir souvent. J’arrêtais toujours au Costco de Drummondville pour prendre de l’essence en me rendant à Québec », affirme Jacqueline Fortier, de Sherbrooke.

« L’effet sur les prix s’est déjà fait sentir ailleurs en ville. On a vu baisser les prix de 1 ou 2 ¢. Si les autres (détaillants) baissent leur prix, on va pouvoir aller ailleurs... »  

Pour Jean-François Rochefort, l’attente avait assez duré. « C’était le temps qu’un géant comme Costco ouvre et prenne le lead », lance ce Sherbrookois. 

« Je fais beaucoup de route à travers la province et je prends souvent mon essence chez Costco. Il y a une grosse différence dans le prix. En même temps, on se pose tout le temps la question pourquoi c’est toujours plus cher à Sherbrooke. Costco va peut-être faire bouger les autres à la baisse. »

Sylvie Côté s’est présentée tôt jeudi matin et a été l’une des premières à prendre du carburant. « C’est une amie qui m’a dit que c’était ouvert, je suis venue tout de suite », dit-elle.      

« Je suis membre Costco depuis longtemps. Je vais venir prendre de l’essence ici pour le prix, surtout! »