La 22e édition de «  L’Estrie met ses culottes  » aura lieu le 5 mai. Ont participé à l’annonce de Récupex, Corinne L’Espérance, participante, Pierre Bolduc, président d’honneur, et Benoit Fontaine, directeur général de l’organisme.

Les anciens uniformes de la SQ confiés à Récupex

En changeant ses uniformes, sans le savoir la Sûreté du Québec (SQ) contribuera à « l’économie circulaire ». Et c’est à Sherbrooke que la machine se mettra en marche.

L’organisme Récupex deviendra au cours des prochains mois le point de chute des inventaires de tous les uniformes de la SQ dans le cadre de son programme de renouvellement des équipements. On s’attend à recevoir plusieurs tonnes de vêtements.

« Il s’agit de vêtements neufs et de très bonne qualité qui seront remis en circulation via la Boutique T.A.F.I. et les comptoirs vestimentaires associés à Récupex, une fois qu’ils auront été dépouillés des sigles corporatifs par les résidents des Résidences Monchénou/Groupe Probex », explique le directeur général de l’organisme, Benoit Fontaine.

« Élargir nos réseaux d’approvisionnement et de distribution est évidemment une façon d’accroître notre efficacité. Nous avons mis sur pied un partenariat tripartite pour ce projet. »

Collecte du 5 mai

Récupex renforce des maillages régionaux et maintient la région à l’avant-garde de la récupération et de la réutilisation de vêtements et tissus, a-t-on annoncé mercredi en conférence de presse. L’organisme a présenté d’autres exemples illustrant son implication dans des collaborations porteuses sur le plan social, environnemental et économique.

Son blitz printanier « L’Estrie met ses culottes » aura lieu le samedi 5 mai, de 8 h 30 à 15 h 30 dans le stationnement de l’école Montcalm sur le boulevard de Portland. La présidence d’honneur de cette 22e édition a été confiée à Pierre Bolduc.

Le parcours de M. Bolduc est à l’image de celui de Récupex en matière de leadership vert. Comme chef culinaire, il a été l’instigateur du compostage à gros volumes dans les cuisines du Delta de Sherbrooke, une pratique ayant par la suite été répandue dans tous les établissements de la chaîne hôtelière, puis il est devenu chef d’entreprise en lançant l’Écolo Boutique.

« Comme plusieurs, je connaissais Récupex à gros traits. Quand on s’attarde à toutes les actions, qu’on suit le parcours de l’organisation de fil en aiguille, les résultats sont encore plus éloquents », note-t-il.

« D’où l’importance pour nous, citoyens, d’alimenter cette dynamique régionale en disposant intelligemment de nos surplus de vêtements. »

Partenariat social

Les gens de Récupex ont voulu aussi faire part d’un autre partenariat porteur. À première vue, le lien entre l’organisme et la compagnie sherbrookoise Arkel, un fabricant de sacoches pour vélos vendues mondialement, n’est pas évident. Il passe par le programme d’insertion en emploi.

Lorsqu’elle a abandonné son programme de couture faute de participants, la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke a cédé ses équipements à Récupex. La collaboration établie avec Arkel pour le recrutement de couturières est en lien direct avec la mission première de Récupex, soit l’insertion professionnelle.

« Notre produit de niche repose sur des standards de qualité élevés et les couturières qui passent par l’atelier de formation de Récupex sont adéquatement formées et efficaces. C’est un précieux bassin de recrutement de main-d’œuvre pour nous », a témoigné Linda Allsop, gestionnaire administrative chez Arkel.

Corinne L’Espérance est à l’œuvre depuis quelques mois. La jeune femme est convaincue de faire une différence dans le processus visant à donner « une deuxième vie » aux vêtements récupérés.

« C’est stimulant comme travail, car on peut créer de nouvelles choses », lance-t-elle.

Le président de Récupex, Michel Beaudry, renchérit : « Notre rôle ne sera jamais de remplacer les établissements du réseau scolaire afin de pourvoir aux besoins de main-d’œuvre à grande échelle », assure-t-il.

« Mais une collaboration comme celle avec Arkel s’avère néanmoins une association gagnant-gagnant profitant sur plusieurs plans à toute la collectivité. »