Isabelle Grenier, coordonnatrice chez Commerce Sherbrooke, Carolyne Dion, coordonnatrice à la Maison des jeunes de Rock Forest, Julie Plamondon, coordonnatrice à Entreprendre Sherbrooke, Jaime Damak, blogeuse et ambassadrice, Annie Godbout, conseillère municipale, Bruno Vachon, conseiller municipal, et Robert Bouthillier de la Maison des jeunes Rock Forest, est emballé par les projets présentés.

L'entrepreneuriat, un jeu d'enfant!

Des bouchées d'énergies en passant par la couture et la broderie, les entrepreneurs de demain ne manquent pas d'imagination et de passion. Un avenir brillant se trace pour ces jeunes de 5 à 12 ans.
Samedi prochain de 9 h à 12 h 30, 28 petites entreprises seront réunies devant le bureau de l'arrondissement Rock-Forest-Saint-Élie-Deauville (RFSED) pour le rassemblement de la grande journée des petits entrepreneurs. À l'échelle provinciale, ce sont 4000 enfants qui participeront.
Pour une deuxième année, l'arrondissement RFSED donne la chance aux élèves du primaire de faire valoir leur projet entrepreneurial. Une initiative qui s'inscrit parfaitement dans le plan d'action de l'arrondissement selon la conseillère du district de Rock Forest Annie Godbout.
« Ça me rendrait très fière de pouvoir donner ça à nos jeunes parce que chaque fois que je suis allée dans des salons d'entrepreneuriat scolaire ou jeunesse, de voir la fierté dans leurs yeux, la confiance qu'ils se bâtissent, je pense qu'il n'y a rien de plus précieux à donner à des enfants », souligne-t-elle.
Fière ambassadrice
Porté par la Maison des jeunes de Rock Forest, le rassemblement peut compter sur une ambassadrice dévouée. Blogueuse et chroniqueuse famille, Jaime Damak incarne parfaitement les valeurs à inculquer aux entrepreneurs en herbe selon les organisateurs.
« Qui sait, ce seront peut-être les entrepreneurs de demain! C'est des journées comme samedi qui vont les allumer, créer une passion non seulement de vendre le produit, mais tout le processus. Cette semaine, les enfants se préparent, ils vont avoir tellement hâte la veille », soutient Mme Damak.
L'ambassadrice est impressionnée de voir ce que la passion peut faire à un si jeune âge.
« Le simple fait de vouloir participer à cette journée, on voit déjà une détermination. Je pense que pour un enfant qui aime créer, qui a des idées, c'est une journée parfaite pour se mettre les pieds dans l'eau et voir ce que c'est d'avoir une entreprise d'un jour. »
Les organisateurs sont très heureux du taux de participation, le nombre de projets a presque doublé comparativement à l'année dernière !
Sherbrooke se classait d'ailleurs à la fin de l'année 2016 au 5e rang des meilleures villes entrepreneuriales.