On peut voir à quoi ressembleront bientôt les trottoirs sur la rue Principale, au centre-ville de Magog, en allant se promener devant la maison Merry.

L’échéancier des travaux est respecté à Magog

Les travaux au centre-ville de Magog continueront à faire jaser les commerçants et la population en général pendant des mois encore. N’empêche, d’après les informations obtenues auprès de la Ville de Magog, ils progressent à un bon rythme.

« Pour le moment, l’échéancier des travaux est respecté et le chantier avance bien. L’entrepreneur se concentre vraiment sur la rue Principale en ce moment. Il a cessé de travailler sur Merry, où il mettra la dernière touche à ce qui a été commencé là plus tard cette année », révèle Bianca de La Fontaine, conseillère en communication à la Ville de Magog.

Puisqu’il est question de la rue Merry, l’entreprise Germain Lapalme et fils a récemment installé un trottoir en pavé de béton devant la maison Merry. Ce trottoir est principalement formé de briques carrées gris pâle, mais des motifs aux teintes foncées apparaissent à intervalles réguliers. Il donne un avant-goût des aménagements que le public découvrira plus tard dans le reste du centre-ville.

Sur le premier tronçon de la rue Principale touché par les travaux, les conduites d’aqueduc et d’égouts ont été posées dans le sol. Les ouvriers s’affairent présentement à installer les bordures de granit aux abords de la chaussée. Ce secteur ressemblait à une véritable zone de guerre il y a quelques semaines à peine. Or, aujourd’hui, les piétons se sentent davantage bienvenus sur place.

D’ailleurs, à court terme, une couche d’asphalte sera appliquée sur Principale entre les rues Merry et des Pins. « Le chantier ne sera toutefois pas terminé sur ce tronçon malgré l’asphaltage, étant donné que les trottoirs resteront à faire. Mais ce sera plus propre et accueillant pour les gens », soutient Bianca de La Fontaine.

À quelques mètres de là par contre, la situation est plus critique, car on est toujours à l’étape des travaux dans le sol. Les équipes de Germain Lapalme avanceront peu à peu, en effectuant les travaux requis, jusqu’à ce qu’ils arrivent à la rue Sherbrooke, où se terminera le chantier.

« On n’a pas de date pour les différentes étapes à venir. On sait cependant que des ouvriers seront à l’œuvre durant la première semaine des vacances de la construction. La semaine suivante, le chantier prendra une pause et l’entrepreneur s’assurera de laisser l’endroit propre pour que ça soit plus agréable pour le public », indique Mme de La Fontaine.

Garder le contact

Mairesse de Magog, Vicki-May Hamm s’efforce de garder le contact avec les commerçants de la rue Principale, question de pouvoir répondre à leurs questions et d’entendre leurs commentaires concernant le chantier.

Quand on demande à Mme Hamm ce qu’elle entend de la part des commerçants, elle note que leurs commentaires sont fort variables. « La situation de chacun varie tellement. Certains font de bonnes affaires en dépit des travaux alors que d’autres ont plus de difficulté. On me dit qu’il y a moins de monde au centre-ville, mais que les gens présents sur place achètent », affirme-t-elle.

La mairesse estime toutefois qu’on pourra mieux mesurer l’impact des travaux lorsque la « saison touristique aura véritablement commencé. Août, septembre et octobre sont les mois les plus forts chez nous. C’est là qu’on verra si les touristes sont au rendez-vous. »

Notons en terminant qu’une préposée baptisée « madame Touriste » se promène depuis peu au centre-ville de Magog. Elle a pour mission d’aider les consommateurs éprouvant des difficultés diverses en faisant preuve d’humour lors de ses interventions.