On voit ici une esquisse du nouveau quartier général du Vaisselier, qui doit avoir une superficie de 7500 pieds carrés. Si tout se déroule comme prévu, les travaux seront lancés dès le début de 2020.

Le Vaisselier en pleine expansion

À l’étroit dans ses locaux actuels, l’entreprise Le Vaisselier, spécialisée dans le domaine événementiel, emménagera dans un nouveau quartier général en bordure de la route Pierre-Laporte à Bromont. L’entreprise prévoit lancer la construction sous peu afin que le bâtiment soit opérationnel dès l’été prochain.

Le projet était dans l’air depuis un moment déjà. Les « astres se sont alignés » récemment. « Notre entreprise est vraiment en croissance et on manque d’espace. On voulait aussi avoir pignon sur rue près de la route Pierre-Laporte pour accroître la visibilité et l’achalandage. Le terrain qu’on a trouvé est vraiment une belle opportunité », a indiqué le copropriétaire de la compagnie, Matthieu Poirier.

Le Vaisselier se spécialise dans la location d’équipements pour tous les types d’événements, allant des chapiteaux aux services de traiteur.

Or, l’entreprise n’avait pas l’espace pour offrir des salles à sa clientèle, tant corporative que du grand public, dans ses locaux de la rue des Carrières. Ce sera chose du passé dans le nouveau bâtiment, dont la superficie devrait avoisiner 7500 pieds carrés. Une salle de réception d’environ 2000 pieds carrés, pouvant être scindée en deux, y sera aménagée. Un local de réunion sera aussi construit.

Les élus bromontois ont donné leur aval lundi aux plans de la bâtisse lors de la séance du conseil. Selon M. Poirier, ces ajouts d’espaces de location polyvalents permettront de desservir la clientèle spécifique au secteur, entre autres celle du parc industriel et scientifique.

Quiétude

Le nouvel immeuble sera aménagé sur le terrain adjacent à celui de Bousada, qui est situé à l’angle de la route Pierre-Laporte et de la rue du Diapason. La venue d’entreprises dans le secteur avait par ailleurs suscité quelques craintes au sein de l’équipe de la maison de soins palliatifs. Ces inquiétudes se sont résorbées lorsque les deux parties ont discuté, de concert avec la municipalité.

Les dirigeants du Vaisselier ont fait de même. « On est vraiment sensibles à la quiétude des lieux. On a rencontré les gens du Diapason dès le début pour valider que notre projet leur convenait et on veut faire les choses en partenariat avec eux », a mentionné Matthieu Poirier. Ce qu’a corroboré la directrice générale par intérim de la maison de soins palliatifs, Lucie Wiseman. « C’est très positif. Il y a une belle continuité pour la quiétude du Diapason. Tous les pas que l’on fait vont en ce sens. »

À ce chapitre, l’entreprise doit donner au Diapason une parcelle de terrain de près de 65 000 pieds carrés, a spécifié le copropriétaire du Vaisselier.

« On veut s’assurer que le Diapason puisse garder une zone tampon pour préserver son intimité à l’arrière. On ne veut pas avoir de grosse terrasse avec des haut-parleurs. Tout se passera à l’intérieur. On va aussi mettre de l’isolation acoustique dans le bâtiment. On a un beau projet et on veut bien faire les choses. »