Le taux de chômage a presque fondu de moitié en Estrie, de 2009 à 2019, selon l’Institut de la statistique du Québec.
Le taux de chômage a presque fondu de moitié en Estrie, de 2009 à 2019, selon l’Institut de la statistique du Québec.

Le taux de chômage a fondu de presque la moitié en dix ans

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
 Le taux de chômage a presque fondu de moitié en Estrie en dix ans. En 2009, la région affichait un taux de 7,8 pour cent. L’an dernier, ce taux se situait à 4,3 pour cent, en baisse de 3,5 pour cent.

L’Institut de la statistique du Québec a dévoilé lundi les chiffres de son bilan sur l’état du marché du travail au Québec. Ces résultats confirment les difficultés dans l’industrie et les commerces quand vient le temps de pourvoir des postes.

À LIRE AUSSI: Priorité emploi va «de record en record»

En 2018, le taux de chômage se situait à 4,7 pour cent en Estrie.

La croissance de l’emploi au Québec est telle que le taux de chômage en 2019 y a été le plus bas depuis que ces données sont compilées, soit depuis 1976, indique l’Institut de la statistique du Québec.

Le taux de chômage pour 2019 était de 5,1 pour cent, soit une progression de 77 700 emplois par rapport à l’année précédente.

En entrevue mercredi, l’analyste en statistiques du travail à l’ISQ Marc-André Demers a souligné qu’il y a 10 ans seulement, le taux de chômage au Québec atteignait presque 9 pour cent, alors qu’il est aujourd’hui de 5,1 pour cent.

De même, les salaires sont à la hausse. La croissance du salaire horaire moyen a été deux fois plus élevée en 2019 qu’en 2018, soit de 4,8 pour cent par rapport à 1,9 pour cent en 2018, indique-t-on dans le bilan de l’emploi pour l’année 2019.

L’analyse révèle aussi une importante croissance de l’emploi pour la population immigrante et une croissance même de l’emploi syndiqué.

Taux d’activité

Au chapitre du taux d’activité, la région estrienne a perdu 3,5 points de pourcentage en dix ans, rapporte aussi l’Institut de la statistique du Québec. Le taux était à 65,4 pour cent en 2009, alors qu’il se situait à 6,1 pour cent l’an dernier. Le taux d’activité est le rapport entre l’ensemble de la population et la population active. 

Pendant cette décennie, le taux d’emploi est resté assez stable. Ce taux est établi en établissant le rapport entre la population active occupée et la population en âge de travailler. La population en âge de travailler comprend toutes les personnes âgées de 15 à 64 ans. Avec La Presse canadienne