Le Ripplecove d’Ayer’s Cliff pourra agrandir. Un investissement de plusieurs millions de dollars permettra d’ajouter quelques dizaines de chambres à l’établissement.
Le Ripplecove d’Ayer’s Cliff pourra agrandir. Un investissement de plusieurs millions de dollars permettra d’ajouter quelques dizaines de chambres à l’établissement.

Le Ripplecove pourra s’agrandir

Jean-François Gagnon
Jean-François Gagnon
La Tribune
AYER’S CLIFF — La municipalité d’Ayer’s Cliff a donné le feu vert au propriétaire du Ripplecove hôtel et spa sur le lac, Richard Laliberté, lequel souhaite ajouter quelques dizaines de chambres à son luxueux établissement hôtelier situé en bordure du lac Massawippi.

« On a autorisé une première étape d’agrandissement et je pense que des travaux préliminaires ont déjà été amorcés. Le bâtiment qui sera construit correspond au zonage existant et il respecte le plan d’implantation et d’intégration architecturale du village. Tout se fait donc selon les règles », indique le maire d’Ayer’s Cliff, Vincent Gérin.

Par le passé, un précédent projet d’agrandissement présenté par Richard Laliberté avait soulevé une levée de boucliers dans le village. Mais, cette fois, il semble que les craintes sont nettement moins grandes parmi la population.

« Ce qu’il faut savoir, c’est que le promoteur n’avait pas besoin d’obtenir un changement de zonage, cette fois-ci. Il fera des chambres de type condotel et c’est permis. On n’a pas vu de bataille avec le voisinage dans ce cas-ci. Il faut dire que la proposition sur la table n’a pas l’ampleur de la précédente », explique Vincent Gérin.

Le maire d’Ayer’s Cliff note du même souffle que sa municipalité est « très vigilante » lorsque des projets de développement sont présentés par des gens d’affaires, l’objectif étant en outre que l’harmonie continue à régner entre les citoyens et les entrepreneurs. 

M. Gérin ne cache pas qu’il accueille favorablement le nouveau projet d’agrandissement déposé par le Ripplecove. « On parle de plusieurs millions $ investis chez nous. C’est intéressant, surtout que ça attirera des gens et qu’il y aura des retombées économiques. »

Dans la foulée, il fait valoir que l’agrandissement permettra à Ayer’s Cliff de recevoir des revenus additionnels en provenance du Ripplecove. « Une augmentation de l’assiette fiscale est toujours bienvenue pour une municipalité », admet-il.

La Tribune a tenté de joindre Richard Laliberté pour discuter de son projet d’agrandissement avec lui, mais il n’a pas été possible de lui parler.