Le restaurant  Jack’O de Coaticook doit fermer ses portes, ont annoncé ses exploitants, Linda Duchesne et Yves Maheu.
Le restaurant  Jack’O de Coaticook doit fermer ses portes, ont annoncé ses exploitants, Linda Duchesne et Yves Maheu.

Le resto Jack’O de Coaticook ferme

La crise de la COVID-19 et d’«autres contraintes» ont eu raison du restaurant Jack’O de Coaticook.

La situation «ne laisse pas le choix» aux propriétaires Linda Duchesne et Yves Maheu, écrivent-ils sur la page Facebook de l’établissement de la rue Child, au centre-ville.

«Nous nous voyons dans l’impossibilité de faire la réouverture du restaurant», annoncent les restaurateurs «avec une énorme tristesse».

La décision survient alors qu’on apprend que le gouvernement provincial envisage de donner le feu vert à la réouverture des restaurants. Les salles à manger pourraient rouvrir le 15 juin, a-t-on appris jeudi. Le ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon s’est contenté de dire que «le 15 pourrait être une bonne date, le 22 aussi. Ce n’est pas moi qui décide», a-t-il indiqué, se référant du coup à la Santé publique. 

Le restaurant Jack’O de Coaticook s’était mis aux plats préparés à emporter ou en livraison.

La salle à manger avait été fermée en mars alors que la crise du coronavirus sévissait.

Linda Duchesne et Yves Maheu disent avoir été «contraints» de faire l’annonce de la fermeture «de cette manière».

«La décision fut deux fois plus difficile en ayant l’obligation de nous séparer de vous tous. Ceci vaut pour chaque employé» ayant contribué à «vivre comme une grande famille. Notre passage à Coaticook nous a permis de rencontrer des gens formidables.»

Les restaurateurs en profitent pour remercier la clientèle pour son support. «Vous nous manquerez tous».

On compte deux autres restaurants Jack’O en Estrie, soit à Sherbrooke dans les secteurs Saint-Élie et Rock Forest.

Rappelons que le restaurant Jack’O de Magog a fermé ses portes en 2017.