Le projet de «beer garden» est bien accueilli à Magog

La consultation publique concernant le projet de «beer garden» au centre-ville de Magog reste à venir, mais ni le milieu commercial ni la population n’ont mal accueilli ce que proposent les promoteurs Emmanuelle Ouimet et Ian Jeffrey.

La consultation publique concernant le projet de beer garden au centre-ville de Magog reste à venir, mais ni le milieu commercial ni la population n’ont mal accueilli ce que proposent les promoteurs Emmanuelle Ouimet et Ian Jeffrey.

Lire aussi: Un beer garden au centre-ville à Magog?

La mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, affirme n’avoir reçu aucun commentaire de la part de restaurateurs au sujet du projet soumis par le couple. Elle reconnaît avoir pris connaissance de commentaires défavorables provenant de citoyens, mais ne s’en formalise pas.

« Certains disent qu’un beer garden concurrencerait les restaurants, mais il faut savoir que le zonage, à l’endroit ciblé par les promoteurs, permettrait la construction d’un resto, ce qui n’est pas très différent. De plus, des gens ont émis des critiques en lien avec le stationnement. C’est pourtant difficile de critiquer de ce côte puisque, au centre-ville, les commerces n’ont pas besoin de stationnement », explique Mme Hamm.

Si des critiques ont été formulées, des commentaires favorables au projet ont aussi été émis publiquement par des citoyens. « J’entends surtout que ce serait complémentaire à l’offre qui existe déjà au centre-ville », note la mairesse de Magog.

Rappelons que les deux promoteurs prévoient vendre de la bière, du vin et quelques plats très simples dans un futur beer garden. En outre, le site comprendrait des tables à pique-nique ainsi que des jeux de pétanque et de fer.

Vicki-May Hamm

Des choses à retravailler

Copropriétaire de la Microbrasserie La Memphré, Todd Pouliot est plutôt enthousiaste lorsqu’il parle du projet d’Emmanuelle Ouimet et Ian Jeffrey. « Je trouve ça trippant même si je pense qu’il y a des choses à retravailler. Tout le monde pourrait en bénéficier à condition que ce soit bien fait », déclare-t-il.

Selon M. Pouliot, il ne faut pas craindre l’arrivée de concepts novateurs au centre-ville de Magog. « Tous les restaurants sont pleins, ici, quand il y a du monde en ville », affirme-t-il.

Le copropriétaire de la Microbrasserie reconnaît cependant avoir de sérieux doutes en ce qui concerne le terrain choisi pour accueillir le projet, lequel est situé à l’angle des rues Merry et Principale. « C’est un peu bizarre et étroit comme endroit, je trouve, admet-il. Il me semble que le parc des Braves ou la pointe Merry seraient des lieux mieux adaptés pour ça. »

À ce sujet, il émet l’idée que la Ville de Magog s’implique de manière plus importante dans le projet en mettant à la disposition d’un éventuel gestionnaire un espace public pour concrétiser la vision suggérée.

Avouant détenir assez peu d’information relativement au projet, Todd Pouliot devrait être présent à la consultation publique qui aura lieu en soirée, le 13 février, à l’hôtel de ville de Magog. Les promoteurs souhaitent obtenir des modifications au zonage pour être en mesure de réaliser ce qu’ils ont planifié.

Todd Pouliot