Au cours des derniers jours, Le Ripplecove a été vendu pour la somme de 5,5 millions $.

Le maire d'Ayer's Cliff peu surpris de la vente du Ripplecove

La vente toute récente de la réputée auberge Le Ripplecove à l'homme d'affaires Richard Laliberté ne semble pas avoir été une surprise pour le maire d'Ayer's Cliff, Alec van Zuiden.
«Je n'ai pas vraiment d'information sur la transaction, mais je savais que M. Laliberté avait de l'intérêt pour l'auberge Ripplecove, confie M. van Zuiden. Il parlait de cet établissement depuis longtemps.»
Au cours des derniers jours, l'homme d'affaires a acquis Le Ripplecove pour la somme de 5,5 millions $. L'établissement hôtelier cinq étoiles, qui est situé à l'extrémité sud du lac Massawippi, était jusque-là la propriété de la famille Stafford. Son nouvel acquéreur prévoit poursuivre le travail de ses anciens propriétaires en ajoutant évidemment sa touche personnelle.
Alec van Zuiden paraît confiant que Richard Laliberté saura donner un nouveau souffle à l'établissement hôtelier. «C'est lui qui a relancé l'Auberge Ayer's Cliff et il a fait un bon travail. C'est un homme qui a habituellement des projets bénéfiques pour la région et qui a une vision.»
Le maire d'Ayer's Cliff ajoute que son administration tendra l'oreille attentivement, si le nouvel acquéreur souhaite soumettre des projets de développement pour sa nouvelle auberge. «Mais on va attendre de voir ce qu'il propose avant de discuter de quoi que ce soit entre nous.»
M. van Zuiden se montre par ailleurs attaché au Ripplecove. «Cet endroit a une grande renommée et est donc un bel atout pour notre village. En plus, plusieurs personnes travaillent là et ma municipalité perçoit de bons montant de taxes grâce à lui.»
Rappelons que Richard Laliberté est aussi propriétaire de terrains en plein coeur du village de North Haltey, qui se trouve pour sa part à l'extrémité nord du lac Massawippi. Il désirait réaliser un important projet immobilier sur place, mais des considérations techniques l'ont sérieusement ralenti.