Associé principal de 1970 à 1999 dans le cabinet comptable qui allait de venir Raymond Chabot Grant Thornton, Nil Allaire a notamment été membre fondateur du Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke et il a instauré, en collaboration avec la Ville de Sherbrooke, les concerts de la Place de la Cité.

Le grand bâtisseur Nil Allaire s’éteint

Nil Allaire, bien connu dans le monde des affaires sherbrookois, est décédé dimanche à la Maison Aube-Lumière. Atteint du cancer, le Grand Estrien a tiré sa révérence à 79 ans, entouré des siens.

« Ce qu’il faut retenir, c’est que Nil était un grand bâtisseur. Un bâtisseur avec un leadership naturel et reconnu », souligne Réal Létourneau, qui a travaillé pendant plus de 20 ans aux côtés de M. Allaire, associé principal chez ce qui est devenu Raymond Chabot Grant Thornton de 1970 à 1999.

Comme plusieurs qui ont croisé sa route, M. Létourneau considère M. Allaire comme un mentor et une inspiration.

« Entre les années 1970 et 1990, il y a eu plusieurs regroupements de firmes pour faire en sorte que les gens d’affaires d’ici trouvent tous les services nécessaires dans la région et n’aient pas à se tourner vers Montréal. Nil a été très actif à ce niveau et a géré plusieurs fusions afin que le cabinet devienne une firme-conseil et non seulement une firme comptable », explique M. Létourneau.

« Quand j’ai été embauché en 1977, on était 35 employés. Aujourd’hui, nous sommes entre 250 et 300 », ajoute-t-il soulignant la grande contribution de M. Allaire dans cette croissance.

« Nil s’est toujours investi dans la communauté et a toujours encouragé les gens autour de lui à faire de même. On peut aussi le remercier pour cela », mentionne celui qui a succédé à M. Allaire à la tête de RCGT.

Prix Calculare

En 1999, M. Allaire a reçu le prix Calculare, une reconnaissance remise pour son implication sociale, son soutien à l’avancement de sa profession et aussi pour son habileté à promouvoir le titre de comptable agréé par son professionnalisme et sa disponibilité.

M. Allaire a également fortement contribué au milieu artistique et culturel de l’Estrie.

En 1987, il avait eu l’initiative, avec son ami Claude Métras, d’inviter des artistes de la région à exposer leurs œuvres dans les locaux de la firme-conseil, une pratique qui est toujours en vigueur.

M. Allaire a également été membre fondateur du Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke et il a instauré, en collaboration avec la Ville de Sherbrooke, les concerts de la Place de la Cité.

Le comptable agréé avait lui-même un côté artistique puisque pendant une vingtaine d’années, il a joué de la batterie dans un trio.

Après s’être retiré du monde de la comptabilité, M. Allaire s’est intéressé de près à la politique municipale et a même réfléchi sérieusement à la possibilité de se porter candidat à la mairie de Sherbrooke en 2001.

M. Allaire laisse dans le deuil son épouse Paulette, ainsi que ses trois enfants.