Le Golf des Écossais change de propriétaire.

Le Golf des Écossais est vendu

Le Golf des Écossais change de propriétaire. Situé sur le chemin des Écossais, le terrain est passé le 31 octobre aux mains d’une compagnie de gestion d’immeubles détenue par Michael Laroche et Marie-France Pinard. Les nouveaux propriétaires, à la recherche d’un gestionnaire, ont la ferme intention de maintenir la vocation du terrain de golf dès la saison prochaine.

« Nous ne connaissons pas grand-chose à propos de l’exploitation d’un terrain de golf. Nous souhaitons trouver quelqu’un qui voudrait l’exploiter, moyennant des frais de location, sans avoir à assumer tous les frais reliés au terrain. Nous ne souhaitons pas le voir fermer », explique Michael Laroche.

Les acheteurs se donnent jusqu’au printemps pour trouver la perle rare. « Si personne n’a de l’intérêt, nous n’entretiendrons pas le terrain pour les activités du golf. Mais nous n’avons pas d’autres projets pour le site présentement. L’objectif n’est vraiment pas de faire autre chose que du golf. »

M. Laroche et Mme Pinard n’ont donc aucune visée pour de la construction résidentielle le long du chemin des Écossais. « C’est un investissement sentimental à long terme. Le terrain se trouve dans la rue à côté de chez nous. Nous ne voulions pas voir autre chose qu’un golf. Le terrain était vraiment bien entretenu et il a été fermé pour l’hiver dans l’objectif de le rouvrir en 2020. Avec la fermeture du golf Prince de Galles en face, la clientèle s’était tournée vers le Golf des Écossais. Il semblait donc y avoir une rentabilité. »

Certains gestionnaires potentiels se seraient déjà manifestés, mais aucune décision n’est prise et les propriétaires demeurent à l’écoute de nouvelles propositions. Si aucune entente n’intervient, le site restera vacant. « Il pourrait être relancé dans les années à venir, mais ce serait plus de travail. »

Si Michael Laroche préfère ne pas préciser la valeur de la transaction, le club de golf aurait été acquis pour 500 000 $ selon le registre foncier du Québec. Au rôle d’évaluation de la Ville de Sherbrooke, le terrain et le bâtiment sont évalués à 558 700 $.