Les étudiants de l’École de gestion Pierre Tétreault et Ibtissem Hammoumi sont les deux premiers lauréats à recevoir une bourse du Fonds Lyne-Couture, une initiative de Mario Côté, Rémi Naaman (absent) et le fils de Mme Couture, Frédéric Bossé (absent).

Le fonds Lyne Couture octroie ses 1res bourses

Le fonds Lyne Couture a remis ses deux premières bourses, lundi, un peu plus d’un an après le décès de l’enseignante de l’École de gestion de l’Université de Sherbrooke qui a donné son nom au fonds. Un étudiant de premier cycle qui se démarque par sa persévérance et une étudiante de deuxième cycle qui, par son entraide, fait une différence dans la communauté ont été les premiers lauréats.

« L’entraide et la persévérance étaient deux des plus grandes qualités de Lyne. Ses étudiants pouvaient l’appeler à n’importe quelle heure pour lui demander de l’aide de toute sorte et elle ne lâchait jamais le morceau. On a voulu récompenser des gens qui lui ressemblaient », a expliqué un des instigateurs de la fondation, le professeur Mario Côté.

L’étudiante Ibtissem Hammoumi a été récompensée pour son engagement solidaire, principalement auprès des étudiants internationaux. « Je suis moi-même étudiante internationale, en tant que Française. Depuis mon arrivée en 2016, j’ai notamment été vice-présidente de l’Association interculturelle des étudiants de l’UdeS. À ce titre, j’ai mis en place, avec des collègues, des activités pour faciliter l’intégration des étudiants internationaux, comme des sorties à des matchs de hockey, des visites de la ville et des soupers. J’ai aussi été marraine d’étudiants de l’étranger à l’automne 2017 et 2018. Mon rôle était de les aider dans leurs démarches administratives ou dans les activités sociales », explique la future comptable professionnelle agréée qui souhaite poursuivre son implication après la fin de ses études, possiblement au sein du Service d’aide aux Néo-Canadiens et de l’ordre des CPA.

Persévérance

De son côté Pierre Tétreault a impressionné le comité de sélection par son courage et sa persévérance. « Pour moi, il s’agit d’un retour aux études à 29 ans. J’étais en affaires avec mon père auparavant puis j’ai été frappé par un cancer, une forme de leucémie, en 2015. Pendant mes traitements de chimio, je ne pouvais pas vraiment travailler alors j’ai commencé à m’intéresser à autre chose et j’ai décidé de m’inscrire à l’université », explique l’étudiant de troisième année de baccalauréat qui a d’abord dû suivre des cours pour se mettre à niveau.

M. Tétreault a terminé ses traitements en 2017 et il obtiendra son diplôme universitaire à l’été 2019. « Je n’ai pas connu Mme Couture, mais j’en ai entendu parler et je suis honoré de recevoir une bourse qui porte son nom », souligne l’étudiant.

La fondation Lyne Couture a déjà amassé des dons totalisant 70 000 $. L’objectif est d’atteindre 100 000 $ afin d’assurer la pérennité du fonds qui souhaite verser 4000 $ en bourses annuellement.

« On désire que dans 50 ans, les étudiants profitent encore de la générosité de la fondation et que le nom Lyne Couture soit encore sur les lèvres de ceux qui fréquenteront la faculté de gestion de l’UdeS », conclut M. Côté soulignant que tous les étudiants qui ont connu la défunte l’aimaient.

Rappelons que Lyne Couture a enseigné pendant une vingtaine d’années à l’UdeS. Elle a terminé sa session de cours en décembre 2017, sans savoir qu’elle était malade, et est décédée d’un cancer fulgurant en janvier 2018.

Lors de la cérémonie de lundi, une centaine de bourses ont été remises à des étudiants de l’École de gestion grâce à la Fondation de l’UdeS.