Malgré le départ du chef Sébastien Laframboise et de son équipe de cuisine, les responsables du District assurent qu’il n’est pas question de cesser le service de restaurant ou de fermer l’endroit.

Le District perd son chef et son équipe de cuisine

Alors que la pénurie de main-d’oeuvre frappe plusieurs restaurants de la capitale et que le taux chômage est de 3,8 %, le District Saint-Joseph devra remplacer (ou presque) l’ensemble de son équipe de cuisiniers au cours des prochains jours. Un défi de taille, mais la direction assure avoir un plan.

Le chef de l’endroit, Sébastien Laframboise, a annoncé son départ aux propriétaires au mois de novembre. Il a récemment mentionné sur sa page Facebook que sa brigade a également choisi de quitter le restaurant.

«2018 tire à sa fin et l’heure est au bilan. 2018 a été comme une montagne russe d’émotions et comme le dicton le dit si bien, toute bonne chose a une fin», écrit-il. «Je quitte mes fonctions de chef exécutif en début janvier au District. Ma fidèle équipe de cuisine a pris la décision de quitter, également, le 12 janvier prochain. C’est ensemble que nous avons traversé les épreuves et nous quittons ensemble en toute humilité», ajoute-t-il. Environ cinq personnes ont remis leur démission. 

Joint par Le Soleil, M. Laframboise mentionne partir pour relever «de nouveaux défis» et pour réaliser «des projets personnels». 

«J’avais une équipe passionnée qui voulait apprendre avec moi. Ils partent parce qu’ils n’ont pas d’intérêt personnel à rester en poste si je ne suis plus là», avance celui qui a participé à l’émission Les chefs! de Radio-Canada en 2012 et aux Chefs! La revanche en 2014. «J’ai le goût de faire autre chose, c’est ce qui a motivé mon choix. [...] Je ne garde pas de mauvais souvenirs. J’ai eu de belles expériences et de beaux défis surtout avec les contrats du Festival d’été», poursuit le chef originaire de Gatineau, affirmant que la main-d’œuvre est aujourd’hui un défi constant.

Du côté du District, les responsables assurent qu’il n’est pas question de cesser le service de restauration ou de fermer l’endroit. Rappelons que l’homme d’affaires Louis McNeil, copropriétaire de l’établissement installé sur la Rue Saint-Joseph Est, est également le patron des Cosmos. 

Des employés de cette chaîne pourraient être appelés en renfort au cours des prochaines semaines pour prendre la relève. «Nous avons trois volets au District, soit le resto, le bar et les spectacles. Nous voulons mettre l’emphase sur ces deux derniers, mais il va toujours avoir une cuisine. Nous allons avoir un nouveau menu avec plusieurs produits pour tous les goûts», explique un responsable. «Cela ne sera pas du prêt-à-manger, il va toujours avoir une équipe sur place», assure-t-il.

Pour information, jeudi, sur le site d’Emploi-Québec, 178 postes étaient à pourvoir dans la Capitale-Nationale dans le domaine de la restauration et de l’hôtellerie et 51 du côté de la Chaudière-Appalaches.