Philippe Couture estime que ses clients s’ennuyaient de bouger.
Philippe Couture estime que ses clients s’ennuyaient de bouger.

Le CrossFit est de retour... à l’extérieur  [VIDÉO] 

SHERBROOKE — Les amateurs de CrossFit avaient hâte de retourner activer leur acide lactique. Philippe Couture, gérant du Concept Ekilibre, l’a appris à ses dépens seulement quelques heures après la réouverture lundi. « C’est plein depuis le début. Les gens ont embarqué tout de suite. C’est une communauté. Les gens voulaient revenir », témoigne-t-il.

« Tout le monde était en attente. Ce sont 85 jours où les gens s’entraînaient un peu chez eux. Ils avaient hâte de revenir », se réjouit M. Couture.

Philippe Couture estime que ses clients s’ennuyaient de bouger. « Nous, on avait hâte de les faire bouger. Durant les 85 jours, on avait continué à publier des entraînements pour que les gens puissent continuer. Mais les gens recherchent le côté social, le fait d’être ensemble pour se pousser les uns et les autres », estime-t-il.

Évidemment, les consignes du gouvernement sont respectées lors des entraînements. D’ailleurs, en groupe, seuls les cours extérieurs ont lieu. Si un cours est annulé, les athlètes sont mis au courant la veille. « On fait en sorte que les gens ne soient pas trop près. Parfois, ce n’est pas évident, mais on tente de trouver la meilleure solution. On respecte la règle des dix personnes maximum, incluant le coach. J’ai neuf personnes dans mes cours. On a un produit homologué pour désinfecter. Chacun a son équipement et fait son nettoyage », exprime M. Couture, ajoutant qu’avant la COVID, 10 personnes maximum assistaient à ses cours. 

Le confinement a « quand même bien été » pour le commerce. « On a mis tous les abonnements sur pause. Pour ceux qui désiraient arrêter, on l’a fait. Tout a été traité individuellement. On a fait ce qu’on a pu pour s’en sortir. On a profité des programmes gouvernementaux pour survivre. Mais on n’aurait pas duré plus longtemps. Il était temps qu’on ouvre », affirme le gérant, ajoutant qu’il se considère chanceux de détenir un plateau extérieur. 

L’entreprise a été créative lors de la pandémie en faisant de la location d’équipement, lequel a été rapatrié lundi. « On a recommencé les cours avec l’équipement qu’on avait », résume M. Couture.

L’Usine CrossFit, située sur le boulevard Bourque, demeure fermée pour l’instant, mais l’équipe assure être en préparation.