Au cours des prochains mois, les propriétaires du Club de golf de Sherbrooke injecteront 250 000 $ dans diverses installations.

Le club de golf de Sherbrooke est là pour rester

Le Club de golf de Sherbrooke est là pour rester. C’est ce qu’affirme le copropriétaire et nouveau membre du conseil d’administration, Charles Custeau, qui confirme également vouloir « que le Club de golf de Sherbrooke soit au plus beau qu’il ne l’a jamais été au cours des dernières années ».

Charles Custeau, Roger Côté, Éric Dostie et Mélisa Savoie sont donc gestionnaires et propriétaires du Club de golf. Si M. Custeau, M. Dostie et M. Côté sont bien connus dans le domaine de l’immobilier, aucun projet en ce sens n’est prévu sur le terrain de golf. « Notre priorité est de gérer les opérations pour la fin de la saison, d’investir les sommes nécessaires pour améliorer les différentes sphères du club pour augmenter le nombre de membres et la participation », décrit Charles Custeau, lors d’une entrevue téléphonique accordée à La Tribune. 

« On investit 250 000 $ dans le club cet hiver, donc on espère bien que ce sera profitable, que la réponse sera bonne, que les membres et que les joueurs seront contents, poursuit M. Custeau. Je pense qu’on aura le plus beau terrain qu’on n’a jamais eu au cours des dernières années. »

Pour Charles Custeau, le diable se cache dans les détails. « La beauté et la qualité du terrain, ce sont de petits investissements. Pour les vrais mordus, ça fait une grosse différence. Quand on est amateur, si l’on porte attention, on les voit. Nous pensons, avec les investissements dans le club house et sur le terrain, d’en arriver à avoir un beau terrain pour l’an prochain », analyse l’homme d’affaires.

M. Custeau assure que les nouveaux gestionnaires apporteront un dynamisme à l’entreprise. « Avant, Marcel Savoie, qui est décédé, assurait la gestion des opérations. D’un commun accord, on a décidé de s’impliquer. Nous sommes quatre administrateurs assez dynamiques dans la trentaine et dans la quarantaine. On est quatre chefs d’entreprises dans différents domaines et au golf, on a une équipe en place qui est expérimentée », explique-t-il. 

Nouveaux simulateurs

De nouveaux simulateurs sont prévus dans l’investissement de 250 000 $. « L’installation des nouveaux simulateurs va se faire le plus vite possible, indique Charles Custeau. On se met à l’ouvrage pour être capable de donner ce service dans les plus brefs délais. On change complètement les simulateurs. On arrive avec une technologie différente. Le but n’est pas d’ajouter, car ceux qu’on a actuellement sont en fin de vie. On repart à neuf. »

« C’est un secteur [celui des simulateurs] qu’on veut rendre beaucoup plus accueillant et convivial. On veut donner une ambiance plus chaleureuse et plus le fun pour que les amateurs de golf puissent jouer », résume l’homme d’affaires.