Après avoir été le théâtre d'un incendie dans la nuit du 10 au 11 mai dernier, le restaurant Caméléon Snack & Bar, situé sur la rue Galt Ouest, devrait rouvrir ses portes en février prochain.

Le Caméléon Snack & Bar rouvrira ses portes en février

Après avoir été le théâtre d'un incendie dans la nuit du 10 au 11 mai dernier, le restaurant Caméléon Snack & Bar, situé sur la rue Galt Ouest, devrait rouvrir ses portes en février prochain.
Le lendemain du triste événement, le propriétaire du restaurant, Jacques-André Fluet, avait estimé à un mois le temps nécessaire avant de reprendre les opérations. Finalement, il aura fallu plusieurs semaines additionnelles seulement pour que les travaux soient entamés.
« On a attendu longtemps après les assurances, alors ç'a pris quasiment deux mois avant qu'on bouge. Ensuite, on est tombés dans les vacances de la construction, alors on était rendu le 1er août quand les travaux ont pu commencer pour vrai. Juste le nettoyage, ç'a été très long », explique M. Fluet.
« On aurait pu être prêts pour le temps des Fêtes, mais comme la plupart des étudiants partent à l'extérieur de la ville, ça nous tentait moins d'ouvrir pour Noël, ajoute-t-il. Et janvier, c'est le mois le plus mort, alors on a décidé d'en profiter pour tout remettre ça sur la coche et rouvrir en février, si tout va bien. »
Plutôt que de s'apitoyer sur son sort, Jacques-André Fluet a choisi de voir cette épreuve comme une occasion rêvée de complètement retaper son commerce.
« On a tout changé en dedans, tout est nouveau, ça va être débile! s'enthousiasme-t-il. On a vraiment tout transformé : il va y avoir un grand bar de neuf pieds sur huit pieds, un comptoir-café pour servir des petits déjeuners rapides le matin, pour les étudiants. On va avoir un beau menu à 6,95 $ avec beaucoup plus de choix qu'avant, mais on va garder notre même thématique de poutines et burgers. La décoration va aussi avoir énormément changé : il y a beaucoup de bois de grange, c'est un look totalement différent. »
« Tout ça, ç'a été très dur, mais je pense que rien n'arrive pour rien, dit M. Fluet. Parfois, ça vaut la peine de prendre une petite pause pour repartir de plus belle après! Les rénovations, ce n'est pas donné, mais ça vaut la peine! »
« Les clients et les gens sur la rue n'arrêtent pas de nous demander quand ça va revenir. Ils ont hâte, et on a aussi hâte qu'eux! On s'ennuie des clients. »
L'édifice du 2150, rue Galt Ouest abrite également des appartements ainsi que le Gîte Caméléon. Ce dernier n'avait été que légèrement endommagé par les flammes, mais M. Fluet a tout de même dû patienter jusqu'à la fin du mois d'août avant de pouvoir y recevoir des clients à nouveau.
« Dans le gîte, il y avait seulement deux salles de bain qui avaient été touchées, et elles ont été entièrement rénovées, mais ça aussi, ç'a été long », note-t-il.
Lors de l'incendie, un résidant du troisième étage et son animal de compagnie avaient été évacués, mais personne n'avait été blessé.