Le Regroupement des bingos de la Région de Sherbrooke logera désormais sur la rue Bertrand-Fabi.
Le Regroupement des bingos de la Région de Sherbrooke logera désormais sur la rue Bertrand-Fabi.

Le Bingo Abénaquis déménage sur la rue Bertrand-Fabi

SHERBROOKE — Le Regroupement des bingos de la Région de Sherbrooke (RBRS), exproprié de son bâtiment de la rue des Abénaquis, au centre-ville, s’est trouvé un nouveau toit. S’il a un temps songé à acquérir le Carrefour Dunant, il élira plutôt domicile au 4201, rue Bertrand-Fabi, connu jusqu’à maintenant sous le nom de Salon du bingo ou, auparavant, l’Hôtellerie le Boulevard.

Il était minuit moins une, selon Martine Staehler, présidente du RBRS. « Les négociations ont achoppé tant du côté de la Ville que celui du propriétaire du Carrefour Dunant. Nous nous sommes aperçus que la bâtisse de la rue Bertrand-Fabi qui accueillait le Salon du bingo était à vendre. Le bail était échu et la vocation du bâtiment était déjà le bingo. »

Les étoiles n’auraient pas pu être plus alignées pour le RBRS, qui n’est associé d’aucune façon avec le Salon du bingo. « L’occasion s’est présentée, surtout que les permis nécessaires étaient déjà accordés. Il faudra toutefois de gros travaux de réaménagement pour installer le Kinzo, une espèce de bingo électronique qui se joue partout en province en même temps. Pour ce jeu-là, nous avons des normes précises à respecter. »

Mme Steahler ne veut pas chiffrer la valeur des travaux à effectuer, puisque des négociations sont toujours en cours avec la Ville. « Quand il y a expropriation, la Ville doit nous réinstaller dans les mêmes conditions où nous nous trouvions avant. Nous avons patrouillé tout Sherbrooke et il était difficile de trouver quelque chose qui correspondait à ce qu’on avait sur la rue des Abénaquis. »

Des travaux d’isolation et de réfection de façade pourraient aussi être prévus. 

Le coût d’acquisition du bâtiment est quant à lui plus faible que s’il avait fallu acheter le Carrefour Dunant. Selon l’évaluation municipale, l’immeuble du 4201, rue Bertrand-Fabi vaudrait 1 060 200 $. 

La relocalisation du RBRS devrait permettre de rappeler au travail les 20 employés qui avaient été mis à pied en raison de la fin des activités de bingo. Il n’est pas possible d’annoncer une date de réouverture puisque la reprise des activités dépendra des travaux effectués dans le bâtiment. Les travaux auront une durée de quatre mois à partir du moment où une entente interviendra entre la Ville et le RBRS.

Rappelons que les bénéfices des activités de bingo sont entièrement versés à différents organismes communautaires du milieu.

La conseillère du district d’Ascot, Karine Godbout, constate que l’évolution du dossier amène le RBRS en dehors de son secteur. « Les négociations avec les propriétaires d’immeubles ne nous appartiennent pas. Il est certain que sa présence aurait contribué à la revitalisation du Carrefour Dunant. Il commençait à y avoir une réflexion sur la coconstruction du milieu. Peut-être qu’autre chose viendra contribuer à revitaliser le centre commercial. »

Enfin, le Salon du bingo, qui cède sa place sur la rue Bertrand-Fabi, a annoncé sur Facebook à la fin mai qu’il mettait fin définitivement à ses activités. Le bar Napoléon Bonaparte subit le même sort. Le Salon du bingo aura été en activités pendant 25 ans.