Les démolisseurs se sont attaqués à l'ancien hôtel de ville de Windsor, jeudi matin, sur la rue Saint-Georges. Le bâtiment de brique avait été construit en 1930.
Les démolisseurs se sont attaqués à l'ancien hôtel de ville de Windsor, jeudi matin, sur la rue Saint-Georges. Le bâtiment de brique avait été construit en 1930.

L'ancien hôtel de ville de Windsor croule sous le pic des démolisseurs

Les démolisseurs se sont attaqués à l'ancien hôtel de ville de Windsor, jeudi matin, sur la rue Saint-Georges. La démolition du bâtiment de brique datant de 1930 devrait se terminer vendredi.

L'ancien hôtel de ville avait été acquis par la direction des résidences Le Château du Bel Âge, en 2016. Le terrain laissé vacant sera aménagé en stationnement.

Selon la mairesse Sylvie Bureau, le bâtiment n'avait pas trouvé d'occupant depuis que l'administration municipale a déménagé ses pénates dans le Complexe Windsor au printemps 2014.

« Ça fait cinq ans que ce n'est pas occupé, dit-elle. Nous avions essayé de le louer avant, mais ça n'avait pas marché. »

« Ce bâtiment était squatté par des jeunes. Il fallait faire quelque chose. »

Il a fallu prendre des précautions pour la démolition « brique par brique » d'un mur voisin d'un autre bâtiment pour ne pas causer des dommages inutilement, ajoute Mme Bureau.

Lors de l'inauguration des nouveaux locaux de l'hôtel de ville, en mai 2014, on disait espérer que des organismes de la région prennent place dans les espaces libérés.

Selon Mme Bureau, le bâtiment ne doit pas contenir d'amiante, comme les permis ont été délivrés.

Joint par La Tribune, Raphaël Francoeur de la Société Immobilière Le Château mentionne qu'on va pouvoir compter sur l'espace libéré pour aménager une vingtaine de cases de stationnement. On en a besoin depuis qu'on a procédé à l'agrandissement du complexe Le Château du Bel Âge, ce qui a ajouté 34 appartements avec soins complets.

On aménagera aussi un parc avec arbres, décorations et bancs près de la rue Saint-Georges, assure-t-il. « Nous ne voulons pas que ça soit seulement un stationnement », note-t-il.

« La partie parc gardera en mémoire ce qu'il y avait là avant. Si un jour nous devons procéder à un autre agrandissement, nous pourrons nous servir d'une partie de ce stationnement. »

Le complexe compte 185 appartements, dont 72 avec services complets. On a ajouté 12 postes avec le récent agrandissement, pour un total de 70 employés, ajoute l'homme d'affaires.