Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les accélérateurs et les incubateurs, comme Espace-Inc dirigé par Chloé Legris, sont des organismes d’accompagnement qui permettent aux fondateurs d’entreprises émergentes de mieux structurer leur projet tout en ayant accès à des ressources spécialisées, à de la formation, à des conseils stratégiques ainsi qu’à un réseau d’affaires, des éléments clés pour assurer leur succès.
Les accélérateurs et les incubateurs, comme Espace-Inc dirigé par Chloé Legris, sont des organismes d’accompagnement qui permettent aux fondateurs d’entreprises émergentes de mieux structurer leur projet tout en ayant accès à des ressources spécialisées, à de la formation, à des conseils stratégiques ainsi qu’à un réseau d’affaires, des éléments clés pour assurer leur succès.

L’ACET et Espace-Inc obtiennent 1,2 M $ de Québec

Alain Goupil
Alain Goupil
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Québec accorde 1,2 million de dollars à deux accélérateurs-incubateurs sherbrookois qui ont pour mission d’accompagner des entreprises innovantes en démarrage (startups) afin qu’elles puissent développer leur potentiel de croissance.

Cette aide gouvernementale fait suite à un appel de propositions lancé en juillet dernier.

À l’issue du processus, Espace-inc s’est vu accorder une aide de 600 000 $ de la part du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI).

Cette aide gouvernementale permettra à Espace-Inc de « consolider et d’implanter un modèle d’accélérateur collaboratif suprarégional, un projet évalué à près de 3,2 millions de dollars », selon le MEI.

« Cette aide est une suite logique de notre développement. Elle va nous aider à consolider notre expertise, notre réseau de coachs et de pouvoir créer des collaborations avec d’autres territoires que Sherbrooke et l’Estrie », explique Chloé Legris, directrice générale d’Espace-Inc.

Situé rue Marquette, Espace-Inc est en activité depuis 2015. L’incubateur est né d’une initiative conjointe de Sherbrooke Innopole, d’une OBNL privée, le comité de promotion industriel de Sherbrooke (CPIS) et de la Ville de Sherbrooke.

De son côté, l’Accélérateur de création d’entreprises technologiques (ACET) reçoit lui aussi une somme de 600 000 $ du MEI afin de « l’appuyer dans ses activités, un projet évalué à près de 4,5 millions de dollars », indique le ministère.

Né d’une collaboration entre l’Université de Sherbrooke et le milieu des affaires, l’ACET a accompagné 115 projets d’entreprises depuis 2011. La moitié de entreprises ayant vu le jour dans ses locaux du boulevard de l’Université ont atteint la phase de commercialisation.

Les projets en question ont été sélectionnés dans le cadre d’un appel de propositions de Startup Québec, Appui aux incubateurs, aux accélérateurs d’entreprises et aux centres d’entrepreneuriat universitaire. 

« Des comités d’évaluation mixtes composés de représentants gouvernementaux et d’experts externes indépendants ont évalué les demandes », indique le MEI.

Les accélérateurs et les incubateurs ont pour mission d’accompagner des entreprises émergentes dans la réalisation de leur projet en leur donnant accès à des ressources spécialisées, à de la formation, à des conseils stratégiques ainsi qu’à un réseau d’affaires.