Le député de Sherbrooke Luc Fortin, ici avec Serge Auray de Laboratoire M2 et Pierre Reid, député d’Orford, a annoncé des subventions de 2,8 M$ pour plus de 70 projets visant à soutenir l’exportation d’entreprises estriennes.

Laboratoire M2 conclut un partenariat en Chine

Le Laboratoire M2 s’associe avec une entreprise chinoise, ce qui permettra de quintupler les projections budgétaires de l’entreprise sherbrookoise.

Le président et fondateur de Laboratoire M2, Serge Auray, était ravi de pouvoir faire cette annonce après deux ans de négociation.

« Je m’envolerai vers la Chine dans les prochains jours pour la signature finale de cette entente », dévoile-t-il.

Laboratoire M2 développe un désinfectant, nommé Thymox, qui est fait d’ingrédients naturels, non toxiques, non corrosifs et biodégradables. Il vendait déjà le produit à un distributeur laitier chinois depuis un moment lorsqu’il a rencontré sa future partenaire d’affaires, qui est à la tête d’une firme de biotechnologie de haut niveau dans la région de Beijing.

Lors d’une grande activité économique gouvernementale en Chine, Serge Auray était l’invité du gouvernement canadien, et sa partenaire agissait à titre d’invitée pour le gouvernement chinois. Après leurs discours, ils ont découvert que tous deux utilisaient la même molécule : le Thymol.

« Les deux, on aime cette molécule-là, on la trouve bonne et ça peut améliorer la planète, raconte M. Auray. Elle utilise le Thymol dans ses vaccins pour traiter les problèmes des animaux, moi je mets le Thymol dans les surfaces pour désinfecter. »

Serge Auray se considère chanceux d’avoir trouvé des partenaires chinois qui détiennent la même philosophie que lui, soit une amélioration souhaitée de la qualité des interventions, au niveau de la désinfection.

« Nos produits sont vendus particulièrement dans le nord de la Chine, où l’on retrouve les industries laitières », explique M. Auray.

SANS PRODUITS CHIMIQUES
Dans ce type de fermes, les vaches doivent passer au bain de pattes avant d’être traitées. Le défi réussi du Laboratoire M2 est d’avoir retiré les produits toxiques de ce type de désinfectant, pour les bains.

Pour l’Asie, c’est le côté sans produits chimiques qui pose problème. « La Chine a besoin d’aide de ce côté-là », précise M. Auray. Le produit du laboratoire sherbrookois permet également de prévenir l’apparition de la dermatite digitée, une maladie que les bovins laitiers développent. Cette maladie est causée par des bactéries qui s’installent dans la peau des pattes.

Le Thymox correspond à un réel besoin des producteurs laitiers chinois. Depuis trois ans, sa présence dans les fermes asiatiques grandit. Pas moins de 500 000 litres de sa formule révolutionnaire ont été envoyés en Chine jusqu’à aujourd’hui.

« On a eu deux grosses années, et l’autre va être encore plus importante », s’enchante Serge Auray. En plus de la Chine, le Laboratoire M2 vend aussi le Thymox au Japon.

70 projets en Estrie
Ce type de développement a été possible grâce aux subventions financières du gouvernement du Québec, par l’entremise du Programme Exportation.

Lundi, en conférence de presse, le député de Sherbrooke et ministre Luc Fortin a annoncé soutenir ainsi plus de 70 projets en Estrie. Des entreprises des circonscriptions de Mégantic, Orford, Richmond, Saint-François et Sherbrooke se partagent un peu plus de 2,8 M$, pour des investissements de plus de 9,4 M $. Les projets soutenus visent notamment le développement et la prospection de marchés extérieurs, la participation à des expositions, l’adaptation d’outils promotionnels ainsi que l’embauche de personnel spécialisé.

Laboratoire M2 a pour sa part reçu un montant de 93 603 $.