Selon les informations compilées par La Tribune, une ouverture au printemps 2019 devient de plus en plus improbable.

La Ville attend toujours des nouvelles de Costco

À quand l’ouverture du Costco au plateau Saint-Joseph? Difficile de l’évaluer, à la Ville de Sherbrooke, puisque l’entreprise doit toujours fournir des plans avant d’obtenir un permis de construction. Selon les informations compilées par La Tribune, une ouverture au printemps 2019 devient de plus en plus improbable.

Au Groupe Immex, propriétaire du terrain au coin des boulevards Monseigneur-Fortier et du Plateau-Saint-Joseph, où la nouvelle succursale de Costco est projetée, on se contente de préciser que le dossier suit son cours. 

Lire aussi: Un an avant l’ouverture du Costco

Plateau-St-Joseph: divisée, la Ville dit oui au Costco

La directrice du Service des infrastructures urbaines à la Ville de Sherbrooke, Caroline Gravel, rapporte pour sa part que le promoteur a réalisé une étude de circulation. « Avec l’étude de circulation, nous avons fait un cahier des charges avec ce que nous voulions pour l’aménagement de nos infrastructures publiques à nous. Au moment où le promoteur commencera les travaux, il devra faire les travaux sur les infrastructures publiques en même temps », indique-t-elle.

Rappelons que la Ville de Sherbrooke a réservé une enveloppe de 3,6 M$ pour ajouter une voie de chaque côté du boulevard Monseigneur-Fortier, entre l’intersection du boulevard du Plateau-Saint-Joseph et la rue McCrea. Les travaux doivent être effectués par le promoteur puisqu’il ne peut pas y avoir deux maîtres d’œuvre sur un même chantier. La Ville surveillera les travaux pour que les normes de construction soient respectées et remboursera le promoteur une fois l’élargissement terminé. La Ville payera aussi pour le surdimensionnement des conduites, la construction de trottoirs et la construction d’une nouvelle rue perpendiculaire au boulevard Monseigneur-Fortier.

Mme Gravel confirme que les travaux du boulevard Monseigneur-Fortier n’auront pas lieu en 2018. « On attend après le promoteur. »

Le promoteur doit notamment fournir les plans de la rue C, qui longe le Walmart actuel et qui aboutira sur le boulevard Monseigneur-Fortier, rue par laquelle passeront les raccordements des égouts et de l’aqueduc. Il doit aussi prévoir des interventions près de l’entrée du Centre de foires, où est situé un feu de circulation, puisqu’il s’agira aussi d’un accès au Costco.


« Nous avons eu une demande concernant l’actuel bâtiment du Costco. »
Vincent Boutin

Au Service des communications de la Ville, on précise qu’une fois les plans déposés, il faudra les analyser, les envoyer au comité consultatif d’urbanisme et au conseil municipal. Les délais normaux pour une approbation sont de trois à quatre mois.

Le président du comité consultatif d’urbanisme, Vincent Boutin, n’en sait pas plus. « Nous avons eu une demande concernant l’actuel bâtiment du Costco, sur la rue King Ouest, mais nous avons demandé une mise à jour sur le déménagement avant de regarder le reste. Nous attendons le retour des chargés de projet. »

Selon ce que La Tribune a pu apprendre, une demande de modification au zonage pour le 3400, rue King Ouest, a été déposée pour y ajouter l’usage d’entrepôt général et d’entreposage frigorifique. L’opinion de Commerce Sherbrooke a été demandée à ce sujet.

Enfin, Ron Damiani, porte-parole de Costco Canada, mentionne que l’entreprise ne commente jamais les dossiers de cette nature. Il a ainsi refusé de confirmer s’il était toujours prévu d’ouvrir le nouveau magasin en 2019.

Rappelons que le projet de 13 750 mètres carrés prévoit des pompes à essence permettant à 24 véhicules de faire le plein à la fois. Sept autres bâtiments s’ajouteraient, parmi lesquels des restaurants avec service au volant.