Le directeur général de coopérative de solidarité La Tribune, Maurice Cloutier, la trésorière de la coopérative et journaliste, Mélanie Noël et tous leurs collègues déménageront au 780 de la rue King Ouest.

La Tribune déménagera sur King Ouest [VIDÉO]

Après plus de quatre décennies sur la rue Roy, le quotidien La Tribune déménagera. D’ici le 1er mai, la soixantaine d’employés œuvrera au 780 de la rue King Ouest, aux abords du lac des Nations.

Les nouveaux locaux de La Tribune se trouveront au cœur de la vie sherbrookoise. Le directeur général de la coopérative de solidarité La Tribune, Maurice Cloutier, se réjouit de cette annonce. 

« Quand on s’est installés sur la rue Roy en 1976, c’est parce qu’on avait des fonctions manufacturières. En plus de produire un journal, on était un imprimeur. Maintenant, on est une entreprise qui est 100 pour cent dévouée et consacrée à la création de contenus. Un contenu de qualité qu’on veut offrir sur toutes nos plateformes à l’ensemble de nos lecteurs », mentionne-t-il.

« Notre communauté est très importante, renchérit la trésorière de la coopérative et journaliste à La Tribune, Mélanie Noël. C’est elle qui nous nourrit en histoires et c’est à elle qu’on parle lorsqu’on écrit. D’être près d’eux, c’est le cœur de notre mission. »

Se retrouver près de la rue King Ouest était un critère lorsqu’est venu le temps de trouver un nouvel emplacement. « C’est l’artère principale de Sherbrooke, explique Maurice Cloutier. C’est le secteur le plus achalandé. En plus, on a la chance de s’installer tout près de la promenade du lac des Nations, un endroit qui est fréquenté par plein de Sherbrookois et de touristes. La fin de semaine, c’est un rassemblement populaire. De se retrouver juste à côté de ce centre de vie, c’est propre à La Tribune, qui est habituée de couvrir l’animation de la communauté.»

Il ajoute que la visibilité qu’offre ce nouveau local n’est pas négligeable. 

Nouveau départ

M. Cloutier se dit très heureux de ce nouveau départ. « Je considère que le déménagement marque un changement historique au sein de La Tribune. C’est une relance avec une coopérative qui regroupe tous les travailleurs », dit-il, le sourire aux lèvres. 

Pourquoi déménager ? « On a constaté qu’on devait cesser d’imprimer nos journaux à même les locaux de Sherbrooke [NDLR: Puisque les presses étaient désuètes et auraient nécessité trop d’investissements]. Ça devenait évident qu’on devait déménager : on quitte un local de 51 000 pieds carrés, alors qu’on avait besoin de 10 000 pieds carrés », mentionne Mélanie Noël, ajoutant que les journalistes seront près, entre autres, du palais de justice, de l’hôtel de ville et du centre-ville.

La Tribune sera locataire de l’entièreté du bâtiment érigé en 1962, qui compte deux étages. Elle a signé un bail renouvelable de 10 ans et prendra possession des lieux dès le 1er février pour en faire l'aménagement.