Les travaux de préservation de la basilique-cathédrale Saint-Michel de Sherbrooke franchiront une nouvelle étape avec la restauration de la salle Saint-Michel, considérée comme l’un des joyaux architecturaux du patrimoine religieux sherbrookois.

La salle Saint-Michel sera rénovée

Les travaux de préservation de la basilique-cathédrale Saint-Michel de Sherbrooke franchiront une nouvelle étape avec la restauration de la salle Saint-Michel, considérée comme l’un des joyaux architecturaux du patrimoine religieux sherbrookois.

Le Fonds Amen Saint-Michel a en effet annoncé jeudi qu’une nouvelle phase de travaux sera lancée sous peu, laquelle inclura la restauration de la salle Saint-Michel.

Construite il y a un peu plus d’un siècle, cette salle possède plusieurs attraits. On y retrouve entre autres la plus grande voûte autoportante en maçonnerie au Canada.

« Les arches majestueuses ainsi que le plancher d’origine en marbre rappellent l’époque, entre 1917 et 1957, où la salle Saint-Michel servait de cathédrale pour les catholiques de Sherbrooke », rappelle l’Archevêché dans un communiqué.

Au terme des travaux, la salle Saint-Michel sera dotée d’une entrée supplémentaire pour les personnes à mobilité réduite, notamment. La cuisine et les salles de toilettes seront rénovées. Des améliorations seront apportées aux systèmes de chauffage, de ventilation et à l’éclairage. Des parois amovibles seront aussi installées afin de permettre à de plus petits groupes de se réunir dans des espaces adaptés à leurs besoins.

Entrepris il y a quelques années, les travaux de réfection et de préservation de la basilique-cathédrale vont se poursuivre au cours des prochains mois.

Parmi les travaux extérieurs, on note la réfection des toitures secondaires, de plusieurs entrées de la cathédrale et de l’archevêché.

Les futurs travaux bénéficieront d’une contribution de 200 000 $ de la Banque Nationale.

« La Banque Nationale est présente dans la région de l’Estrie depuis plus de 140 ans. Nous savons à quel point la basilique-cathédrale et la salle Saint-Michel sont ancrées dans la communauté sherbrookoise. Contribuer à préserver ce joyau patrimonial, c’est reconnaître sa grande valeur historique et culturelle pour la région.», a mentionné Marie-Christine Marcoux, vice-présidente, Banque Nationale Gestion privée 1859.