Le chantier du Renaissance, un immeuble de 220 logements, est bien amorcé sur la rue King Est.
Le chantier du Renaissance, un immeuble de 220 logements, est bien amorcé sur la rue King Est.

La résidence pour aînés Le Renaissance sera prête en octobre 2021

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
La structure du bâtiment atteint déjà près de cinq étages, en bordure de la rue King Est, mais c’est seulement jeudi qu’a été inauguré le chantier de la résidence pour aînés Le Renaissance. L’édifice de 220 logements devrait accueillir ses premiers locataires en octobre 2021.

COVID oblige, le lancement officiel des travaux en présence de futurs clients a été repoussé, mais le projet lui-même n’a connu que très peu de retard en raison de la pandémie. « Lorsque la COVID est arrivée, nous étions en conception de projet. Il y a eu des défis pour la réalisation des plans. Il a fallu retarder un peu le début de la construction, mais sur le chantier, ça va bien. Les employés sont capables de travailler en étant protégés. L’impact est assez mineur. On a gardé le calendrier de 16 mois de construction », explique Vincent Fauteux, directeur général du groupe Le Renaissance.

L’immeuble de la rue King Est sera le cinquième du groupe en région, le deuxième à Sherbrooke. Il comptera huit étages en son centre, cinq en façade et six vers l’arrière. Il nécessite un investissement de 40 M$ et proposera 30 modèles d’appartements de grandeurs allant du deux et demi au cinq et demi. Une vingtaine de logements seront consacrés aux aînés en perte d’autonomie nécessitant certains soins. « Nous voulions être proches de tous les services. Une fois ouvert, Le Renaissance comptera sur une équipe de cinquante personnes. »

Le directeur général des résidences Le Renaissance, Vincent Fauteux.

Une vingtaine d’unités sont déjà réservées. 

Selon M. Fauteux, le site d’Espace 610, le futur pôle régional situé au coin de la rue Brûlotte et de la 12e Avenue, avait été considéré pour ce projet. « Nous avons choisi notre terrain en fonction des infrastructures existantes. Ici, nous sommes près de l’épicerie, des banques, des restaurants, d’une clinique médicale. Nous jugions que le secteur de la 12e Avenue n’avait peut-être pas atteint une pleine maturité pour accueillir notre résidence pour le moment. »

La députée Élisabeth Brière était présente au lancement, rappelant que Sherbrooke compte 30 000 aînés et qu’il est important d’investir dans des projets comme celui du Renaissance.

Le maire Steve Lussier s’est quant à lui réjoui du milieu de vie qui sera créé pour les aînés. 

Enfin, Vincent Fauteux indique que chaque projet met trois ans à voir le jour. « Nous sommes en train de penser à notre prochaine résidence. Nous avons une opportunité à Sherbrooke que nous sommes en train de regarder... »

Le Renaissance devrait être prêt pour le mois d’octobre 2021.