Anne-Claude Despelteau et Vanessa Cournoyer-Cyr sont les coordonnatrice de Vision attractivité.

La région des Cantons-de-l'Est peu attrayante pour les jeunes adultes

Les Cantons-de-l’Est sont peu attrayants pour le tiers des jeunes adultes vivant hors de la région. En effet, 39 % des personnes âgées de 25 à 45 ans habitant hors de la région ne sont pas intéressés à venir s’y établir, selon un sondage.

Selon le même sondage effectué en juin par la firme Dialogs en partenariat avec Vision attractivité auprès de 500 répondants, 39 % des répondants sont moyennement intéressés à habiter l’Estrie et le tiers ne peut identifier les atouts des Cantons-de-l’Est.

Des solutions

Vision attractivité a pour objectif de mettre en valeur les atouts des Cantons-de-l’Est. En juin, 230 personnes se sont réunies afin de discuter des stratégies qui seront établies, explique l’une des deux coordonnatrices du projet, Annie-Claude Despelteau. 

« On parle des institutions d’enseignements, d’entreprises, des acteurs du milieu, des élus et des citoyens. Ce qu’on veut faire, c’est de réfléchir à comment notre région peut être plus attractive, plus accueillante et dynamique pour retenir des résidents, des travailleurs et des visiteurs », explique-t-elle.

Pour Vanessa Cournoyer-Cyr, aussi coordonnatrice du projet, quatre grands chantiers seront établis pour l’automne et l’hiver. « On veut identifier une vision régionale à laquelle tout le monde va adhérer. La vision va nous aider à mener nos autres chantiers. On veut identifier nos valeurs, nos éléments identitaires dans la région. On va passer par un groupe d’une trentaine de jeunes pour être en mesure de voir ce qui les fait vibrer. » 

« Il y aura une stratégie “ambassadeur” pour rayonner ici comme ailleurs et le dernier chantier servira pour réfléchir à une éventuelle stratégie web pour présenter les opportunités d’emploi, tout ce qui a un lien avec la qualité de vie et les attraits touristiques », poursuit-elle. 

Annie-Claude Despelteau

Puisque les jeunes de 7 à 17 ans sont les prochains 25 à 40 ans, ils sont invités à tourner une vidéo partageant leur vision du développement de la région. Les citoyens de tout âge peuvent compléter un sondage sur le site web de Vision attractivité et soumettre leurs idées. 

De plus, toutes les municipalités sont incluses dans ce plan. « Il ne faut pas que ce soit pareil de Sherbrooke à La Patrie, par exemple! On a une ville centre qui est forte et qui attire les étudiants, mais on a plein de petites municipalités très dynamiques intéressantes pour travailler ou aller passer un week-end. C’est ce qui fait la richesse de notre région. Les gens vont choisir un mode de vie qui correspond où il veut aller », indique Mme Despelteau.

« Une des forces de ce projet, c’est qu’un travailleur de Sherbrooke peut habiter à Magog et passer sa fin de semaine à Mégantic. C’est d’où l’importance de travailler ensemble à l’échelle de la région », résume-t-elle.