L'ancien édifice du magasin Brico-Max accueillera ses deux premiers locataires à l'automne.

La moitié de l'ancien Brico-Max est louée

L'édifice qui abritait anciennement le Brico-Max accueillera ses premiers locataires à l'automne prochain, a appris La Tribune.
La moitié des 9290 mètres carrés (100 000 pieds carrés) de superficie sera occupée par deux « nouveaux joueurs », indique le promoteur et propriétaire d'Estridev, Pierre Bolduc, qui n'a toutefois pas voulu révéler l'identité de ces derniers.
« Ce sont des chaînes internationales implantées au Canada et aux États-Unis et qui ne sont toujours pas présentes en Estrie. Ce sont de nouveaux joueurs dans la région. Avec le déménagement de la coopérative d'Alentour tout près, ça va redonner vie au secteur », indique-t-il.
Estridev amorcera au printemps des travaux d'environ 2 M$ pour aménager l'intérieur du bâtiment pour les nouveaux commerces, qui ont signé des « baux à très long terme ».
Des négociations sont toujours en cours avec d'autres locataires potentiels qui pourraient venir combler les quelque 4645 mètres carrés (50 000 pieds carrés) restants, ajoute M. Bolduc.
« On s'attend à ce que tout l'immeuble soit occupé d'ici la fin de 2017. »
Rappelons que Estridev a acquis l'édifice des mains du Groupe Anctil pour la somme de 8 M$ en avril 2015. Le Groupe Anctil avait été contraint de fermer son magasin de rénovation Brico-Max en août 2014 en constatant que le marché des magasins pour bricoleur semblait saturé. L'édifice était demeuré vacant depuis. Au moment de l'achat, Pierre Bolduc parlait de l'édifice en bordure de l'autoroute 410 comme d'un site « stratégique ».
« C'est un site stratégique du point de vue régional à cause de la visibilité qu'apporte l'autoroute. Le redéveloppement est notre spécialité. Nous serons capables d'offrir un site de première qualité à des prix compétitifs dans un bâtiment pratiquement neuf », avait-il alors mentionné.
Estridev est également promoteur de la Plaza de l'Ouest, dans le district de Rock Forest, et du complexe commercial de l'ancienne usine Quebecor, à Magog.