C’est grâce à ce foodtruck que les clients de la Laiterie de Coaticook pourront renouer avec leur crème glacée.
C’est grâce à ce foodtruck que les clients de la Laiterie de Coaticook pourront renouer avec leur crème glacée.

La Laiterie de Coaticook passe au «service à l'auto»

La Laiterie de Coaticook sera prête à accueillir de nouveau ses clients désireux d’un cornet de crème glacée à partir de lundi. En utilisant leur foodtruck, l’entreprise a créé un système de service à l’auto, ce qui permettra aux clients de commander leur friandise en toute sécurité.

La directrice des ventes, du marketing, des recherches et du développement à la Laiterie de Coaticook, Renée Fillion, a pensé lundi dernier à transformer le camion en service à l’auto. « Comme tout est annulé, on ne pouvait rien faire [avec notre camion]. Dans le bar laitier, ça aurait été impossible de gérer l’achalandage, il y a trop de monde. On a gardé le service des sacs de fromage et des pots de deux litres de crème glacée au comptoir et on a installé la caravane dans la cour de la laiterie pour y aménager un service à l’auto », explique-t-elle.

Tous les produits qui sont habituellement disponibles au bar laitier seront en vente. « La crème glacée molle, la dure, les laits fouettés et les barbotines y seront. Le reste sera à l’intérieur », énumère Mme Fillion.

Fonctionnement

Évidemment, la Laiterie n’offrira pas un service au volant digne des chaînes de restauration rapide, puisque la camionnette n’est pas fabriquée pour cette fonction. « Mais le client va toujours rester dans sa voiture, précise Renée Fillion. Ce sont les employés qui vont se promener pour prendre les commandes et faire payer. D’autres employés seront dans la caravane pour faire le produit. Un autre ira porter la commande. »

Force est d’admettre que le bar laitier manquait aux clients. « Surtout lorsqu’il faisait moindrement beau »! « Les gens ont hâte de venir manger de la crème glacée. C’est une gâterie, une sortie familiale qu’ils ne pouvaient plus faire. On avait des appels à savoir si on allait rouvrir. De cette façon, on pourra satisfaire le client. On n’aura pas le même volume, mais ils seront capables de venir chercher une crème glacée de temps en temps », analyse la directrice, se disant prête de servir les clients à nouveau dans le contexte du bar laitier.

Les employés de la laiterie pourront travailler dans un contexte sécuritaire. « Tous les employés auront des visières. On a un bâton auquel est attachée la machine Interac. Les employés ne vont donc pas près des clients », résume Mme Fillion.

Les heures d’ouverture seront de 11 h à 20 h, sept jours sur sept. Les heures peuvent être allongées si la température le permet.