Simon-Pierre Bolduc, directeur de la fromagerie La Station a expliqué les projets de son entreprise.

La Fromagerie La Station pourra augmenter sa production

COMPTON – La Fromagerie La Station pourra lancer un projet d’expansion grâce à l’appui du gouvernement du Canada, qui pourrait se chiffrer jusqu’à 910 355$. Achat d’équipement et robotisation sont au cœur du projet qui va permettre une production de fromages fins vieillis accrue, permettant à l’entreprise comptonoise d’élargir son réseau de distribution.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Lawrence MacAulay, son secrétaire parlementaire Jean-Claude Poissant et la députée de Compton-Stanstead Marie-Claude Bibeau étaient sur place pour annoncer l’octroi d’une aide pouvant atteindre 910 355$ à l’entreprise familiale administrée par les frères Bolduc.

«Le gouvernement du Canada est fier de contribuer à la modernisation et à la compétitivité de l’industrie de la transformation des produits laitiers et au développement de nouveaux marchés pour favoriser la croissance du secteur», a annoncé en anglais M. MacAulay, un ancien producteur laitier de l’Île-du-Prince-Édouard.

«Cette aide financière permettra à la Fromagerie La Station de répondre à la demande croissante pour ses fromages primés et de contribuer à la croissance économique de la région de l’Estrie», a-t-il ajouté. Marie-Claude Bibeau a quant à elle vanté la renommée des produits de la fromagerie située dans son comté à la grandeur du pays, notamment lorsqu’il a été servi lors d’une réception pour célébrer le jubilé de diamant de l’Aga Khan.

Plus de fromages fins

La fromagerie, qui a remporté trois titres au Concours des fromages fins canadiens en 2018, pourra maintenant entamer un projet d’expansion majeur et espérer augmenter son réseau de distribution dès les prochaines années. L’entreprise veut ajouter trois caves d’affinages pouvant faire vieillir jusqu’à 30 000 fromages en même temps.

«On veut ajouter trois caves d’affinages pour accroitre notre capacité de production de fromages fins», affirme Carole Routhier, fondatrice de La Station. «Étant donné qu’il y aura environ 30 000 fromages dedans, on va s’équiper de robots pour brosser les meules vu que la tâche serait trop volumineuse pour être faite à la main. On va pouvoir vendre plus de fromages ici en Estrie, mais aussi s’étendre dans de nouveaux marchés.»

«Ça va nous permettre de consolider ce qu’on a déjà tout en devenant plus compétitif dans un marché qui est instable par les temps qui courent, avec le prix du lait qui change et les fromages qui arrivent d’Europe. La subvention va nous permettre de nous moderniser et d’augmenter la production tranquillement. Les couts de production vont diminuer et les consommateurs vont être avantagés», poursuit-elle.

Cette aide du gouvernement du Canada va peut-être même permettre à la Fromagerie d’expérimenter et d’élargir sa gamme de fromages. «En ayant l’espace nécessaire pour faire vieillir une aussi grande quantité de fromage, ça va nous permettre de faire des expériences et, qui sait, peut-être de développer de nouveaux fromages», conclut-elle en laissant planer le mystère.

La Fromagerie La Station, située sur le chemin Hatley à Compton, est une entreprise familiale qui a été fondée en 2003. Administrée par trois frères, elle emploie 10 personnes et produit quatre types de fromages. Trois d’entre eux ont gagné la première place dans leur catégorie au Concours des fromages fins canadiens cette année.