Le directeur général de la Corporation ski et golf Mont-Orford, Pascal Mongeau, et son président, Jacques Demers, ont dévoilé lundi les résultats financiers de la saison 2017-2018 de la station Mont-Orford.

La fin des nuages gris pour Mont Orford

Les nuages gris qui ont déjà flotté au-dessus de la station Mont Orford semblent s’être dissipés. Les dirigeants de la Corporation ski et golf Mont-Orford, qui exploite les installations de la station, ont dévoilé lundi que le dernier exercice financier de l’organisation s’était soldé par un excédent de 668 164 $ avant amortissements, intérêts et charges extraordinaires.

L’excédent dégagé au terme de l’année financière 2016-2017 avait été plus important encore, puisqu’il avait été de 755 000 $. Mais la diminution enregistrée cette année ne semble inquiéter personne parmi les dirigeants de la station.

« On ne se demande plus si on va vendre le centre de ski et le golf, déclare le président de la Corporation ski et golf Mont-Orford, Jacques Demers. On a réussi à traverser des étapes très importantes dans les dernières années. »

M. Demers est d’autant plus encouragé par les résultats financiers récents de son organisation que le nombre d’abonnements à la station a plus que doublé depuis 2011, l’année où la Corporation ski et golf Mont-Orford a été fondée.

« Le personnel tient à cette montagne, lance celui qui est aussi préfet de la MRC de Memphrémagog. Et vous savez, notre but à nous c’est d’abord d’offrir une meilleure qualité de vie aux résidents locaux en essayant de dynamiser cette organisation, qui a par ailleurs la capacité d’attirer des emplois et des gens dans la région. » 

Des investissements

Au cours des 18 prochains mois, la station Mont Orford investira 11 M$ pour améliorer ses installations. La Corporation souhaite rendre son système d’enneigement plus efficace et accroître le nombre de pistes qu’il dessert. De plus, elle agrandira son chalet de ski et ajoutera une remontée mécanique pour skieurs débutants.

Concernant les travaux au chalet de ski, le directeur général de la station, Pascal Mongeau, précise qu’ils permettront notamment d’aménager une nouvelle billetterie et de relocaliser le service à la clientèle.

« On veut un chalet qui sera efficace à chacune des saisons de l’année. On désire être plus axé quatre saisons dans le futur. C’est quelque chose qui nous stimule », affirme M. Mongeau.

Ayant obtenu une aide financière de 6 M$ de la part du gouvernement du Québec, la Corporation Mont-Orford planifie par surcroît des investissements supplémentaires dans le futur. La construction d’un second chalet au sommet d’Orford, l’ajout d’un système d’éclairage des pistes et le remplacement de la remontée sur le mont Alfred-DesRochers sont des projets susceptibles de se concrétiser à moyen terme.