Geneviève Blanchard et Antoine Doyon, propriétaires de la ferme Ölistik.

La ferme Ölistik reconstruite au printemps

Grâce à la campagne de sociofinancement qui a été lancée le 13 janvier dernier et à la générosité de près de 270 contributeurs, les deux serres de la ferme maraîchère Ölistik, située à Sherbrooke, pourront être reconstruites dès ce printemps.
« On est vraiment contents. Ç'a été encore plus vite qu'on pensait : la campagne dure 45 jours, et après seulement la moitié, on a déjà atteint notre objectif de 20 000 $, donc ç'a vraiment très bien été. On a encore eu des dons aujourd'hui même si l'objectif est dépassé! », se réjouit Antoine Doyon, qui possède la ferme Ölistik avec sa conjointe Geneviève Blanchard.
Les dons qui seront offerts pendant les 23 jours restant à la campagne de sociofinancement serviront à engager de la main-d'oeuvre pour rebâtir les serres.
« Ça va nous permettre de nous assurer que les choses soient vraiment bien faites et d'accélérer la reconstruction », indique M. Doyon, en précisant que les travaux devraient débuter en avril et se terminer en mai.
Rappelons que dans la nuit du 10 au 11 janvier dernier, les deux serres sur rails chauffées à la géothermie de la ferme Ölistik ont été complètement détruites par de forts vents.
Pensant qu'ils étaient assurés alors qu'ils ne l'étaient pas, les deux propriétaires ont alors décidé de lancer une campagne de sociofinancement sur la plateforme web La Ruche pour recommencer à neuf.
Pour éviter qu'un événement semblable se reproduise, les serres d'Ölistik seront repensées pour être plus résistantes au vent. Un ingénieur de la région a d'ailleurs offert ses services gratuitement aux propriétaires de la ferme biologique.
Ölistik produit une grande variété de légumes frais tout au long de l'année depuis bientôt deux ans. Chaque jeudi, un marché privé est organisé à même la ferme, sur le chemin de la Rivière, afin que la quarantaine de clients abonnés puissent s'approvisionner en aliments.