La démolition de l’ancienne usine Cascades d’East Angus avance à grands pas. C’est l’entreprise qui se charge de défrayer les coûts associés à la démolition, une concession obtenue par la municipalité du Haut-Saint-François.

La démolition de l'ancienne usine Cascades progresse

La démolition de l’ancienne usine Cascades de papier kraft sur les berges de la rivière Saint-François à East Angus va de bon train. Le terrain appartient toujours à Graphic Packaging Inc., mais la Ville attend le bon moment pour faire une offre d’achat.

Même si le progrès est difficile à constater à partir de la rue Angus Nord ainsi que du pont traversant la rivière, la démolition de l’ancienne usine de pâtes et papiers avance à grands pas, assure la mairesse Lyne Boulanger. 

« C’est sûr que pour l’instant, on ne remarque pas facilement l’avancée des travaux. Ça s’explique par le fait qu’ils ont commencé par démonter les équipements restants à l’intérieur et le mur face à la rivière », explique-t-elle. « On croit qu’ils seront en mesure d’avoir fini la démolition d’ici le mois de décembre, tel que stipulé dans le contrat. » 

« La partie de l’entrepôt est complètement détruite, ce qui démontre bien le progrès réalisé. Les travailleurs ont pris une pause le temps des vacances de la construction, mais ils reviendront dès lundi prochain. On commence à voir des éclaircis et à pouvoir s’imaginer de quoi aura l’air la vue et le paysage sans le bâtiment », poursuit-elle. 

Le plan d’urbanisme adopté

Le conseil municipal a d’ailleurs voté en faveur de l’adoption du nouveau plan d’urbanisme qui avait été présenté aux citoyens de la municipalité au mois d’avril. 

« Ça a été adopté par le conseil municipal le 10 juillet, après avoir consulté l’ensemble des citoyens. On est bien content d’entrer dans une nouvelle ère pour East Angus, l’ancien plan adopté en 2001 ne convenait plus à la réalité de notre époque. On avait besoin d’une bonne mise à jour », annonce Mme Boulanger. 

Un des projets les plus ambitieux du nouveau plan d’urbanisme est de construire un parc avec une salle de spectacle en plein air sur le site de l’ancienne usine. La municipalité ne veut pas mettre la charrette devant les bœufs et attendra la démolition avant de faire une offre d’achat à Graphic Packaging Inc., qui possède toujours le lot. 

« On n’a pas encore enclenché le processus de construction du parc parce que les terrains ne nous appartiennent pas encore. On y va une chose à la fois, on commence avec la démolition et on verra par la suite. C’est sûr que ça fait partie de notre vision, mais ce n’est pas en marche pour l’instant », confirme la mairesse. 

La Ville a cependant acquis du terrain en bordure du site, dont l’ancien stationnement de l’usine Cascades de l’autre côté de la rive. Un sentier pédestre sera aménagé à cet endroit pour permettre aux citoyens de passer de la rue Warner au parc du Centre culturel. 

« On se doit d’être prudent dans nos actions et on chemine tranquillement vers notre but. On a hâte de voir ce que le paysage va nous laisser une fois que la démolition sera complétée. D’ici décembre, on devrait avoir une excellente idée du potentiel du site et on pourra poser nos prochaines actions à partir de là », conclut Mme Boulanger.