Dès que le déraillement a été signalé, des bénévoles de la Croix-Rouge de partout au Québec ont convergé à Lac-Mégantic pour venir en aide à la population. Cette photo a été prise le 7 juillet 2013.

La Croix-Rouge a redistribué quelque 14,5 M$ aux Méganticois

Depuis cinq ans à Lac-Mégantic, la Croix-Rouge canadienne a redistribué plus de 14,5 millions $ de dons et fourni de l’aide directe à 3300 personnes, soit un citoyen sur deux.

« Il faut remonter au déluge du Saguenay (1996) pour voir une catastrophe de cette ampleur au Québec. Et ce qui est particulier à Lac-Mégantic, c’est la perte tragique de 47 personnes qui ajoute une dimension extrêmement émotive à l’événement », met en perspective Pascal Mathieu.

Aujourd’hui vice-président Québec de la Croix-Rouge canadienne, M. Mathieu était à Lac-Mégantic en juillet 2013, en charge des opérations sur le terrain.

Il a vu les bénévoles se déployer, la population venir chercher de l’aide, les Québécois se solidariser.

Cinq ans plus tard, il dresse un bilan impressionnant de cette intervention.

Ainsi, la moitié des dons ont été récoltés dans les deux semaines qui ont suivi le déraillement meurtrier.

Et pas de moins de 590 bénévoles d’un peu partout au Québec sont venus prêter main-forte, dont 150 citoyens locaux qui se sont avancés spontanément.

« Il faut saluer le courage de tous ces gens-là, dit M. Mathieu. Les renforts arrivaient d’ailleurs, mais ça prenait des gens de la place pour les guider. Et eux, en même temps qu’ils aidaient, ils se demandaient ce qui était arrivé à leur mère, à leur fils, à leurs amis. Ils se demandaient s’ils auraient encore un toit le mois prochain. »

Les 14,9 M$ de dons récoltés constituent une des « très grosses » opérations dans l’histoire de la Croix-Rouge au Québec.

Ils ont bien sûr permis de soutenir les sinistrés, les travailleurs et les entreprises dans l’urgence. Mais cinq ans plus tard, c’est de la reconstruction du tissu social et des legs matériels qu’il faut parler.

« On a plusieurs programmes qui se poursuivent pour rétablir le moral de la communauté et participer à son rétablissement psychosocial », fait valoir M. Mathieu.

Il cite l’équipe de proximité, ces travailleurs sociaux appelés en renfort des équipes régulières du CSSS du Granit, qui est encore cofinancée par la Croix-Rouge.

Il énumère 21 projets dans les écoles en concertation avec deux commissions scolaires.

Il rappelle l’octroi à la campagne de financement du Concerto, ces logements abordables et ces installations communautaires qui seront construits cet été.

Pascal Mathieu précise que la Croix-Rouge est guidée dans ses interventions par un comité consultatif local qui lui permet de rester branché sur les besoins de la communauté.

Il était d’ailleurs à Lac-Mégantic au début de juin pour les rencontrer. Il a entre autres été question de soutenir le virage que la ville a pris vers le tourisme de pèlerinage, par comparaison au tourisme de catastrophe.

« C’est la continuité de la Marche du vent auquel la Croix-Rouge avait également contribué, détaille-t-il. Lac-Mégantic reçoit beaucoup de visiteurs et n’était pas nécessairement équipée pour les recevoir. Dans cette situation, le visiteur va spontanément se diriger vers les gens dans les commerces, par exemple, et risque de poser des questions difficiles à une population fragile.

« Ça cadre bien dans notre mission d’encadrer et d’organiser l’intérêt de ces visiteurs pour tourner un défi d’ordre émotif en un atout économique. Comme la petite maison blanche du Saguenay en somme. »

Le gestionnaire assure que la Croix-Rouge intervient en tout respect du rythme de rétablissement de la communauté. « Même si on a des fonds encore disponibles, dit-il, on ne peut pas aller plus vite qu’eux. »

Dès la fin juillet 2013, Pascal Mathieu assurait que la Croix-Rouge serait présente à Lac-Mégantic aussi longtemps qu’il le faudrait. Cinq ans plus tard, il réitère la promesse.

« Notre directrice des opérations en 2013 a aussi vécu le Saguenay et elle sait que c’est long. Au Saguenay on a eu des projets pendant plus de dix ans. »