Le restaurant La Casa du Spaghetti, situé au coin des rues King Ouest et Don-Bosco, a été vendu. L'établissement demeurera ouvert au moins jusqu'à la fin de mois pendant que les nouveaux propriétaires négocient avec de nouveaux locataires potentiels.

La Casa du Spaghetti a été vendue

La Casa du Spaghetti de Sherbrooke a été vendue. Le restaurant situé au coin des rues King Ouest et Don-Bosco Nord demeurera ouvert au moins jusqu'à la fin de mois pendant que les nouveaux propriétaires négocient avec de nouveaux locataires potentiels.
La compagnie à numéro 9347-6521 Québec inc., détenue par André Lapointe, Gilles Lapointe et Marco Duhamel, a acquis la propriété de Viva La Casa Pascal inc., détenue par Yvon Lequin. La transaction s'est conclue le 21 octobre pour une somme de 725 000 $, soit 200 000 $ pour le terrain, 450 000 $ pour la bâtisse et 75 000 $ pour les équipements.
« Nous sommes présentement en pourparlers avec différents groupes. Un groupe de la région de Québec, un autre de la Rive-Sud de Montréal et un autre de Sherbrooke. Une chose est certaine, le nouveau locataire sera un restaurateur », a expliqué Gilles Lapointe.
La date de fermeture de la Casa du Spaghetti dépendra des attentes du nouveau locataire et de la volonté de M. Lequin. « On parle encore de quelques semaines supplémentaires probablement », note M. Lapointe qui ajoute que des rénovations pourraient être faites avant que le nouveau locataire s'installe.
Une trentaine d'années
Yvon Lequin était propriétaire de la Casa du Spaghetti depuis une trentaine d'années. Près d'une vingtaine d'employés travaillent au restaurant italien. Le restaurant Le Perroquet avait auparavant pignon sur rue à cette adresse.
Construite en 1965 et agrandie dans les années 1990, la bâtisse de la Casa du Spaghetti a une valeur de 540 500 $ selon le rôle d'évaluation de la Ville de Sherbrooke alors que le terrain a une valeur de 381 400 $ pour une valeur foncière totale de 921 900 $.
Les frères Lapointe sont aussi propriétaires de l'entreprise de forage F. Lapointe et Fils.
M. Lequin n'a pas rappelé La Tribune.